Santé

Jumanji, le fennec végane qui dépérit

Temps de lecture : 2 min

Domestiqué depuis 2014 par une défenseuse des droits des animaux, l'animal reçoit une alimentation dépourvue de toute protéine animale. Décharné, à moitié aveugle, Jumanji souffre. Y a-t-il lien de cause à effet entre son régime alimentaire et son état de santé de plus en plus préoccupant?

Jumanji le fennec (tiré de l'Instagram de Sonia Sae)
Jumanji le fennec (tiré de l'Instagram de Sonia Sae)

En 2014, la blogueuse et activiste espagnole Sonia Sae adoptait un fennec, qui appartenait jusque là à un élevage. Baptisé Jumanji, l’animal vit à présent en sa compagnie, dans un appartement de Barcelone.

Militant activement pour les droits des animaux, Sonia Sae est végane, et a décidé que Jumanji le serait également. Seulement voilà : les fennecs sont principalement carnivores. D’après Wikipedia, ils se nourrissent de souris, de lézards, de petits oiseaux, de poissons de sable, d’insectes, mais également de fruits en guise de complément. Mais, comme le rapporte The Independent, Sonia Sae a estimé qu’un fennec pouvait très bien se nourrir uniquement de nourriture végane pour chats.

Perte de poids et cécité partielle

C’est à force d’observer la dégradation de l’état de Jumanji que quelques followers du compte Instagram de Sonia Sae ont décidé de tirer la sonnette d’alarme. Sur ce compte (actuellement privé), on peut effectivement constater que le fennec est rachitique. Ce n’est pas tout : de l’aveu de Sonia Sae elle-même, son animal perd ses poils de façon très anormale et souffre de cécité partielle.

Sur Facebook, une utilisatrice nommée Alice Natanya Moore a posté une galerie de photos empruntées au compte Instagram de Sonia Sae, agrémentant les clichés d’une série d’arguments destinés à montrer que le régime végane de Jumanji est bel et bien à l’origine de ses problèmes de santé :

«Les renards ne peuvent digérer la taurine synthétique (qui est la seule forme de taurine contenue dans la nourriture pour chat), et les fennecs en particulier ont besoin d’un régime extrêmement riche en protéines (…) Ils ne sont PAS omnivores. À l’état sauvage, leur nourriture est composée à 90% de viande et d’insectes. Les racines et les fruits n’occupent que les 10% restants et ne doivent pas leur être donnés en plus grande quantité !»

La viande c’est la force?

Le site Faithful Foxes, qui offre notamment de nombreux conseils pour élever un renard domestique, indique quant à lui que l’alimentation donnée à un fennec doit «être fidèle à son régime naturel» et être principalement composée de nourriture pour chien à haute teneur en viandes, de viande, d’insectes ou encore de vers de farine.

Une pétition réunissant déjà plus de 1000 signataires exige que Sonia Sae offre à Jumanji le régime considéré comme indispensable à sa survie, ou que l’animal lui soit retiré. L’activiste se défend en affirmant que si Jumanji va mal, c’est parce qu’il souffre d’une allergie cutanée due à un certain type de pollen. En outre, elle précise qu’il reçoit des doses suffisantes en taurine et en lysine, acides aminés indispensables pour les animaux carnivores.

Dans un autre message, la blogueuse affirme que donner de la viande à son fennec reviendrait à s’adonner à de l’exploitation animale, et que le scandale serait de tuer d’autres animaux pour nourrir son compagnon à quatre pattes. Elle a ajouté qu’elle posterait sous peu une vidéo Youtube dans laquelle elle fournirait les preuves du fait que Jumanji ne souffre pas de malnutrition.

Slate.fr

Newsletters

William Masters et Virginia Johnson: grandeurs et décadence des Masters of sex

William Masters et Virginia Johnson: grandeurs et décadence des Masters of sex

Ils furent les premiers scientifiques à observer des gens avoir des rapports sexuels. Et ça a tout changé.

Pourquoi les personnes dépressives ont-elles autant de mal à dormir?

Pourquoi les personnes dépressives ont-elles autant de mal à dormir?

La découverte d'une quarantaine de liens neuronaux entre dépression et mauvais sommeil pourrait fournir une partie de la réponse.

Les féministes argentines ont perdu une bataille, mais elles pourraient bien gagner la guerre

Les féministes argentines ont perdu une bataille, mais elles pourraient bien gagner la guerre

Le rejet par le Sénat argentin du projet de loi de légalisation de l’avortement ne sonne pas la fin du combat.

Newsletters