Santé / Sciences

Le syndrome du coeur brisé, une maladie aussi forte qu'une crise cardiaque

Temps de lecture : 2 min

Avoir le coeur brisé peut entraîner des conséquences irréversibles sur la santé.

Court-métrage d'animation In a Heartbeat  | via Youtube License by

Avoir le coeur brisé n’est pas simplement une image. Cette expression prend tout son sens au niveau médical.

Le syndrome du coeur brisé ou takotsubo se déclenche après une rupture ou un grand choc émotionnel. Pour la personne atteinte, le mal s'apparente à une crise cardiaque. Et en effet, les conséquences sont bien réelles. Cette cardiomyopathie affaiblit les muscles du coeur, affectant la capacité de notre organe à pomper le sang vers le reste du corps. Au Royaume-Uni, elle touche environ 3.000 personnes par an.

«Les personnes avec le coeur brisé peuvent avoir l’impression de ne plus être en contrôle. En plus des symptômes émotionnels –pleurs et sanglots–, il y a aussi les symptômes physiques», a expliqué le psychotérapeute Ronald A. Alexander au Huffington Post.

Décrites pour la première fois dans les années 1990 par des chercheurs japonais, les conséquences de cette maladie ont longtemps été négligées: les médecins pensaient que du fait de la nature psychologique de la cause, les dommages au coeur étaient voués à disparaître sur le long terme.

Selon, l'Huffington Post, le taux de survie des personnes touchées par le syndrome du coeur brisé est le même que celui des personnes ayant subi une crise cardiaque.

Par ailleurs, les maux associés à un coeur brisé peuvent se présenter sous d’autres formes:

  • Troubles du sommeil: le stress causé par le choc interfère avec le repos

  • Anxiété: augmentation des palpitations cardiaques

  • Perte de contrôle des fonctions cognitives et émotionnelles: énergie physique au plus bas et insensibilité émotionnelle

«Après une rupture ou un décès, il peut s’avérer difficile de débrancher son cerveau et de se reposer», a ajouté le psychothérapeute.

Un mal qui affecte principalement les femmes ménopausées

La cardiologue Harmony Reynolds a réalisé une étude sur vingt ans sur des personnes atteintes du syndrome du coeur brisé. Ses recherches montrent que cette maladie atteint davantage les femmes âgées: «Au moins 6.000 cas sont recensés aux États-Unis chaque année et 90% sont des femmes post ménopausées», ajoute-t-elle.

Selon Dr Reynolds, le syndrome du coeur brisé est diagnostiqué dans 1 à 2% des cas sur des patients qui viennent à l’hôpital avec des symptômes de crise cardiaque.

Comment traiter ce symptome? De la même manière que pour une insuffisance cardiaque: anticoagulant, bêta-bloquant et contrôle de la pression artérielle.

La New-yorkaise conseille toutefois aux personnes ayant subi un grand choc émotionnel d'éviter de tomber dans l'excès: «Il faut éviter de boire ou de manger trop. Toute activité qui mettrait le coeur en danger est déconseillée. A contrario, la méditation, la respiration profonde, le yoga sont recommandés. Il faut éviter de mettre son coeur à rude épreuve.»

Slate.fr

Newsletters

La jeunesse noire et hispanique, cible privilégiée des pubs de malbouffe

La jeunesse noire et hispanique, cible privilégiée des pubs de malbouffe

Un écart important a été observé avec la population blanche.

Se souvenir de moments heureux réduirait les risques de dépression chez les ados

Se souvenir de moments heureux réduirait les risques de dépression chez les ados

Les scientifiques appellent ce phénomène la résilience.

Grippe: pourquoi personne ou presque ne porte de masque en France

Grippe: pourquoi personne ou presque ne porte de masque en France

Parmi les gestes préconisés pour contrer la propagation de l'épidémie de grippe, le port du masque. Cette «mesure barrière», très plébiscitée au Japon, compte peu d'adeptes en France.

Newsletters