Monde

Avec l'élection de Piñera, le Chili change d'ère

Temps de lecture : 2 min

Avec 51,6% des voix, le millionnaire et candidat de la droite Sebastian Piñera a devancé le candidat de centre gauche Eduardo Frei (président entre 1994-2000) et ses 48,4%. Il succède à Michelle Bachelet. Piñera se veut le représentant de la droite moderne post-Pinochet, d'après le quotidien argentin Página 12. «Je serai le président de l'unité nationale. Je serai le président de tous le Chiliens mais avec une préoccupation et un soin particuliers pour les plus défavorisés et pour la classe moyenne qui en ont tant besoin.»

L'homme est un riche entrepreneur, propriétaire d'importantes activités dans les transports, l'agriculture, l'industrie minière, les médias et dans le secteur du divertissement. Une sorte de Silvio Berlusconi sud-américain, bien qu'il préfère se comparer à Nicolas Sarkozy, note le journal.

Piñera devient le premier président de droite depuis la fin de la période Pinochet et la restauration de la démocratie en 1990. Son élection symbolise un changement d'ère, avec la défaite du candidat de la Concertation, une coalition de centre-gauche qui gouverne depuis 20 ans. «Nous quittons le pouvoir la tête haute. Nous avons hérité d'un Chili à l'âme brisée. Vingt ans plus tard, c'est un autre Chili. C'est la fin d'une étape historique», a déclaré l'ancien président (2000-2006) Ricardo Lagos.

[Lire l'article complet sur Página 12]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une : Piñera via Flickr

Slate.fr

Newsletters

Aux États-Unis, les marques de cannabis misent sur le luxe

Aux États-Unis, les marques de cannabis misent sur le luxe

Les enseignes innovent pour séduire la clientèle fortunée, avec des vaporisateurs incrustés de diamants et des feuilles à rouler dorées.

Un Néo-Zélandais amène un clown à son entretien de licenciement

Un Néo-Zélandais amène un clown à son entretien de licenciement

Un publicitaire a embauché un clown professionnel pour égayer son licenciement.

Le Sharpiegate, le jeu des sept erreurs à la Maison-Blanche

Le Sharpiegate, le jeu des sept erreurs à la Maison-Blanche

Trump ne se trompe jamais (vos paupières sont lourdes).

Newsletters