FranceEconomie

La France et l'Allemagne déconseillent Internet Explorer

Slate.fr, mis à jour le 18.01.2010 à 10 h 15

La France et l'Allemagne ont décidé de déconseiller aux usagers l'utilisation d'Internet Explorer après la confirmation que le piratage dont a récemment été victime Google a été mené en exploitant une faille dans le navigateur de Microsoft.

«Dans l'attente d'un correctif de l'éditeur, le CERTA recommande l'utilisation d'un navigateur alternatif» pouvait-on lire dans un bulletin d'alerte du Centre d'expertise gouvernemental de réponse et de traitement des attaques informatiques (Certa) émis le 15 janvier.

L'homologue allemand du Certa, le BSI, a fait de même le lendemain, prônant également la prudence. «Microsoft n'a évidemment pas gouté ce ton alarmiste, note le site spécialisé ZDNet. Son porte-parole allemand s'est empressé d'affirmer que le grand public ne risquait rien car ces failles avaient été exploitées par des personnes hautement motivées et dans un but très précis.»

Après avoir analysé le code source utilisé pour attaquer des entreprises américaines, dont Google, l'éditeur de logiciels antivirus McAfee a identifié une vulnérabilité non corrigée d'Internet Explorer, information confirmée par Microsoft. La vulnérabilité concerne les versions 6, 7 et 8 d'Internet Explorer, et la méthode pour l'exploiter peut se trouver assez facilement sur le Web.

Google avait réagi de manière spectaculaire à l'attaque dont elle a été victime. Le géant de l'Internet a déclaré sur son blog qu'il pourrait arrêter ses opérations en Chine après l'attaque «venant de Chine» ciblant des militants chinois des droits de l'Homme, et touchant «au moins vingt autres grandes sociétés».

«Nous avons détecté une attaque très sophistiquée et ciblée contre notre infrastructure d'entreprise, venant de Chine et qui a résulté en un vol de propriété intellectuelle», a affirmé David Drummond, responsable juridique de l'entreprise.

De leur côté, les «équipes de Microsoft sont déjà à pied d'œuvre et un correctif devrait être publié assez rapidement avant le prochain patch Tuesday prévu le 9 février» écrit ZDNet.

[Lire l'article complet sur zdnet.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Robert Galbraith / Reuters

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Le pari de Google en Chine»

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte