Culture

Voici comment est choisi l'Oscar du meilleur film

Temps de lecture : 2 min

Et pourquoi ça peut vite devenir compliqué de trouver le vainqueur.

Jordan Horowitz, le producteur de «La La Land», indiquant que «Moonlight» a remporté l'Oscar 2017 du meilleur film, le 26 février 2017, à Hollywood. KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Jordan Horowitz, le producteur de «La La Land», indiquant que «Moonlight» a remporté l'Oscar 2017 du meilleur film, le 26 février 2017, à Hollywood. KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Après les César et les Razzies, voici donc le tour des Oscars dans la nuit de ce dimanche 4 mars au lundi 5 mars. Si on peut douter que le spectacle ne sera pas aussi divertissant que l'année dernière, on gardera un œil sur la statuette du meilleur réalisateur (ou meilleure réalisatrice?) et sur celle du «meilleur film» .

Contrairement aux autres catégories où les votants choisissent l'un des cinq nommés (et celui ou celle qui a le plus de voix l'emporte), pour le meilleur film, les Oscars fonctionnent différemment, explique le New Yorker.

«Pour le meilleur film, ils remplissent un bulletin où ils classent les neuf nommés du premier au dernier.»

Si un film recueille plus de 50% des voix dès le premier tour, il l'emporte. Si ce n'est pas le cas, alors le film (par exemple «film 9») qui a recueilli le moins de voix est éliminé, explique Vox. Mais on ne jette pas les bulletins des personnes ayant voté pour ce film-là.

On regarde quel film encore en lice est le mieux classé sur le bulletin, et on ajoute alors ces voix aux premières. Ainsi, si «film 9» a recueilli deux voix, on prend ces deux bulletins, et on regarde qui est présent en deuxième position. Si pour l'un c'est «film 1» et pour l'autre «film 2», on ajoute les deux bulletins à ceux des piles «film 1» et «film 2».

Et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'un film remporte plus de 50% des suffrages.

Un film qui met tout le monde d'accord

Comme l'a noté l'ancien rédacteur en chef de Slate.fr, Jean-Marie Pottier, ce mode de désignation est similaire à celui adopté par certains pays comme l'Irlande, ou l'Australie.

Pour en revenir aux Oscars, le New Yorker estime que c'est aussi pour cela qu'il peut être plus compliqué de déterminer le vainqueur du meilleur film, que les autres trophées.

«Il ne faut pas seulement prendre en compte le favori, mais aussi les probables deuxième et troisième. Et en raison de la nature de redistribution des votes, ce sont les choix de plus en plus lointain des votants dont les films préférés ont peu de chance de gagner qui deviennent les plus importants.»

En fait, conclut Vox, «en essayant de prédire, vous ne cherchez généralement pas le film que la plupart des membres de l'Académie considèrent comme étant “le meilleur”, mais plutôt celui sur lesquels ils ont le plus de chance de s'accorder».

Slate.fr

Newsletters

«Le Prisonnier», dystopie en 1968, réalité en 2018

«Le Prisonnier», dystopie en 1968, réalité en 2018

En 1967, «Le Prisonnier» a débarqué dans la vie de milliers de gens dont la passion pour cette série ne s’est jamais estompée. Un livre dresse les parallèles entre son étrange univers et la société actuelle.

«R2-D2 We Wish You A Merry Christmas», le cadeau empoisonné de George Lucas et Bon Jovi

«R2-D2 We Wish You A Merry Christmas», le cadeau empoisonné de George Lucas et Bon Jovi

Avec les talents combinés d'un roi du disco, d'un futur ponte de Broadway et d'une rock star en devenir, la chanson «R2-D2 We Wish You A Merry Christmas» voulait surfer sur la popularité de «Star Wars». Tous aimeraient aujourd'hui la rayer de leur CV.

Que reste-t-il de l’imaginaire visionnaire de la contre-culture des années 1960?

Que reste-t-il de l’imaginaire visionnaire de la contre-culture des années 1960?

En Chine, le dessin animé «Peppa Pig» est devenu un symbole de résistance au joug restrictif du régime. Mais à l’heure où il existe autant de récits de la contre-culture que de projections subjectives de celle-ci, le terme est-il encore porteur de sens?

Newsletters