Monde

Donald Trump a déjà passé 100 jours dans ses clubs de golf depuis qu'il est président

Temps de lecture : 2 min

Soit presque un sur quatre, en moyenne.

Donald Trump, à Mar-a-Lago, le 29 décembre 2017. Nicholas Kamm / AFP
Donald Trump, à Mar-a-Lago, le 29 décembre 2017. Nicholas Kamm / AFP

La centième! Alors que Donald Trump compte se lancer dans une guerre commerciale, CNN affirme que le président américain vient d'atteindre un palier symbolique: «Passer cent jours, depuis son investiture, dans un club de golf qui porte son nom.»

«Trump a passé 36 jours dans son club de Floride, 40 jours dans celui du New Jersey, et est passé faire un tour dans celui de Virginie à 23 reprises. Il a également golfé une fois sur son green de Jupiter avec les golfeurs professionnels Tiger Woods, Dustin Johnson et Brad Faxon.»

Trump étant au pouvoir depuis 407 jours lors de cette centième, cela représente donc presque un jour sur quatre. Il a donc amélioré son ratio qui était d'un sur cinq en juillet dernier.

Pourtant précise CNN, si Trump était bien présent dans ces propriétés, «il est impossible de savoir si Trump joue au golf à chaque fois qu'il se rend là-bas, car les conseillers de la Maison Blanche ne le confirment que rarement. Trump s'est déjà rendu sur ses propriétés pour manger un repas ou rencontrer certaines personnes».

Comme nous l'expliquions en octobre 2017, «Trump ne joue pas au golf uniquement pour se relaxer, il s’agit aussi d’une stratégie diplomatique». Manque de chance, cette stratégie diplomatique ne fonctionne pas très bien.

Pour autant, CNN précise que «Trump a joué au golf lors de la majorité de ses visites dans ses clubs».

L'ironie Trump

Mother Jones n'a pu s'empêcher de souligner l'ironie de voir le président américain passer tant de temps dans les clubs de golf, quand il s'en prenait à Barack Obama pour les mêmes raisons (selon les calculs du Washington Post, le 44e président américain allait sur les greens un jour sur neuf, en moyenne).

Mother Jones a notamment déterré quelques tweets –publiés entre 2014 et 2016– de celui qui est désormais président des États-Unis:

CNN souligne par ailleurs que même s'il ne joue pas au golf à chaque fois qu'il se trouve sur ses propriétés, «de nombreux critiques s'en sont pris à ces voyages répétés». Selon eux, ils permettent notamment d'apporter un caché présidentiel à ces propriétés.

«Même si Trump a transféré ses holdings à un trust géré par ses enfants avant d'arriver au pouvoir en 2017, il n'a pas rien vendu, et pourrait donc tirer bénéfice de l'argent qui arrive sur ces propriétés.»

Slate.fr

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Fête religieuse chiite d'Achoura, nouveau record du monde en marathon, passage du typhon Mangkhut... La semaine du 16 septembre en images.

Une marque de mode sort un costume sexy de la Servante écarlate et provoque un tollé

Une marque de mode sort un costume sexy de la Servante écarlate et provoque un tollé

Et en plus, ça coûte 55 euros.

Une église efface un message qui semblait comparer le pardon à une fellation

Une église efface un message qui semblait comparer le pardon à une fellation

«Pardonner, c'est avaler quand on veut cracher» pouvait-on lire sur un panneau à l'extérieur d'une église américaine.

Newsletters