Égalités / Boire & manger

Jane Walker: du féminisme dans une bouteille de whisky?

Temps de lecture : 2 min

Le leader mondial des spiritueux Diageo sort une nouvelle gamme de whisky, Jane Walker, le pendant féminin de sa célèbre marque Johnnie Walker.

On The Rocks | Sayot via Flickr CC License by
On The Rocks | Sayot via Flickr CC License by

En l’honneur de la journée internationale des droits des femmes et du mois de l’histoire des femmes aux États-Unis, tous deux célébrés au mois de mars, le leader mondial des ventes de spiritueux, Diageo, s'attaque au public féminin.

Pour la première fois en deux cents ans d’existence, Johnny Walker aura une compagne, Jane, elle aussi vêtue d’un chapeau haut-de-forme et d’un costume deux pièces queue-de-pie. Seule différence: Mme Walker porte une cravate et non un nœud papillon.

Le jeu des septs différences: Jane Walker à gauche, Johnnie Walker à droite | Via Diageo

Bloomberg rapporte les propos de Stéphanie Jacoby, vice-présidente de la marque Johnnie Walker:

«Le whisky est perçu comme très intimidant par les femmes. C’est une excellente opportunité pour attirer les femmes vers notre marque.»

Coup marketing ou message d’égalité?

Cette édition spéciale du best-seller de la marque sera vendue en édition limitée: environ 250.000 bouteilles sont prévues pour le marché américain. Pour chaque bouteille achetée, Diageo reversera un dollar à des organisations à but non lucratif, comme Monumental Women ou encore She Should Run –une organisation qui encourage les femmes à se porter candidates à des élections.

Un hashtag #walkwithjane a été lancé sur les réseaux sociaux, en référence à «Keep Walking America», le slogan de la campagne publicitaire débutée par Diageo en 2016.

Avant de cibler les femmes, la marque avait déjà essayé d’élargir son marché en créant des publicités ciblées pour les communautés latino-américaines ou les vétérans.

Avec Jane Walker, le logo change mais le whisky reste le même: la marque ne souhaite pas créer une ligne de whisky «pour les femmes». Karla Alindahao, journaliste à Forbes, pense que ce choix marketing constitue un pas vers l’égalité femmes-hommes. Et si le progrès social passait d'abord par le whisky?

Slate.fr

Newsletters

C'est ma femme qui goûte le vin, désolé

C'est ma femme qui goûte le vin, désolé

Quant à l'assiette végétarienne, elle est pour moi, merci.

Le problème de la crème solaire sur les peaux foncées

Le problème de la crème solaire sur les peaux foncées

Beaucoup de protections solaires ne sont pas adaptées aux peaux non-blanches.

«Les six derniers mois de ma vie ont été un putain d'enfer»

«Les six derniers mois de ma vie ont été un putain d'enfer»

«Je voulais photographier des gens comme moi, des personnes agressées il y a des années mais qui ont encore des ramifications et ne font que commencer à y faire face», explique Kate Ryan. Depuis octobre 2017, cette photographe américaine se...

Newsletters