Santé / Boire & manger

La meilleure façon de nettoyer vos pommes (d'après la science)

Temps de lecture : 2 min

Il faudra se munir de temps et de NaHCO3.

Des pommes | Jackson's Orchard via Flickr CC License by
Des pommes | Jackson's Orchard via Flickr CC License by

La plupart du temps, on se contente de les rincer sous l'eau ou de les essuyer négligemment avec un torchon ou un t-shirt; les plus scrupuleux les épluchent. Mais les pommes n'en perdent pas leurs pesticides pour autant: tout au plus, celles chair à vif auront perdu les fibres et vitamines de leur peau, et conservé les traces chimiques ayant pénétré plus avant.

À moins d'être le fruit de cultures biologiques, les pommes auront été copieusement pulvérisées avec des insecticides synthétiques.

Aux États-Unis, l'Environmental Protection Agency exige de les laver pendant deux minutes dans une solution de blanchiment (Clorox, semblable à l'eau de Javel) avant d'être mises sur le marché. Mais cette opération, qui vise à enlever la saleté et tuer les microbes, est sans effet quant aux pesticides, relève Lili He, professeure associée de chimie à l'université du Massachusetts.

15 minutes dans du bicarbonate de sodium

Avec d'autres chercheurs, elle a mené une étude afin de déterminer le meilleur moyen d'enlever les résidus de pesticides sur et dans les pommes. Après avoir laissé au repos pendant 24 heures des pommes Gala qui venaient d'être aspergées du fongicide thiabendazole et de l'insecticide phosmet, ils ont lavé chaque pomme avec de l'eau, la solution de blanchiment utilisée par les fournisseurs de fruits américains, ou une solution d'eau comprenant 10mg/mL de bicarbonate de sodium (NaHCO3).

Au bout de deux minutes, le bicarbonate de sodium avait éliminé plus de pesticides que les deux autres méthodes —le Clorox étant la moins efficace. Au bout de quinze, il n'y avait plus de résidus en surface de thiabendazole ni de phosmet.

Laisser tremper ses pommes dans du bicarbonate de soude serait donc le plus efficace, mais n'empêche pas absolument la présence de produits chimiques dans le fruit: près de 20% de thiabendazole, et 4,4% de phosmet pénètrent malgré tout dans le fruit. À cet égard, retirer la peau du fruit, bien que cela revienne à retirer également ses composés bioactifs, enlève davantage de pesticides.

En l'absence de temps ou d'économe, les pommes biologiques seront encore les plus saines.

Slate.fr

Newsletters

Quand on se réveille fatigué, si fatigué

Quand on se réveille fatigué, si fatigué

[BLOG You Will Never Hate Alone] Mal dormir est une malédiction qui transforme les journées en un cauchemar éveillé.

L'hyperémèse gravidique, quand la grossesse tourne au calvaire

L'hyperémèse gravidique, quand la grossesse tourne au calvaire

Mal connue du personnel soignant, cette pathologie entraînant notamment des vomissements intenses est rarement diagnostiquée et peut susciter un profond désarroi chez les patientes touchées.

Peut-on (vraiment) recycler toutes les matières plastiques?

Peut-on (vraiment) recycler toutes les matières plastiques?

Les technologies de tri industrielles ne permettent pas de séparer tous les éléments présents dans les résidus de broyage.

Newsletters