Boire & manger / Monde

Une firme agricole japonaise invente des bananes à la peau comestible

Temps de lecture : 2 min

À partir d'un processus de congélation et décongélation, elle a introduit sur le sol japonais ces fruits tropicaux avec une peau aussi fine que digeste.

Peau de banane coupée en rondelles | 422737 via Pixabay License by

Après les mandarines et raisins sans pépins, puis les avocats sans noyau, au tour des bananes à la peau comestible. La société agricole japonaise D&T Farm a développé une méthode dite «d'éveil par congélation» afin de produire des bananes à la peau plus douce et digeste, exemptes de produits chimiques.

S'inspirer de la période glaciaire

Baptisées bananes Mongee («incroyable» en japonais), elles sont cultivées selon un processus d'alternance entre congélation-décongélation, qui leur permet notamment de pousser plus rapidement. La firme, qui opère sur l'île d'Okinawa, congèle les jeunes plants à une température d'environ - 60°C, avant de les décongeler et de les replanter. Le fruit est plus sucré (24,8 grammes de sucre contre 18,3 pour les bananes habituelles), riche en vitamines et magnésium, et a une odeur plus forte.

Cette technique permet également la culture de ce fruit tropical au Japon, l'un des plus gros importateurs mondiaux de bananes: D&T Farm entend ainsi utiliser les nouvelles techniques de production de cultures expérimentées par le Momotaro Papaya Laboratory afin de «repeindre [la carte] des zones plantables».

L'apparition de petites taches brunes sur la peau signale que la banane est prête à être consommée; si possible coupée en rondelles, recommande D&T Farm.

À LIRE AUSSI Banane, attention danger

L'équipe du site japonais SoraNews24 avait testé ces bananes, alors vendues à seulement dix «exemplaires» par semaine: d'après ces goûteurs improvisés, la peau, plus fine que celle des bananes habituelles, est facile à manger: «Il n'y a pas de texture étrange», mais pas non plus «beaucoup de saveur propre à la peau», quand celle des autres bananes, nettement plus fibreuse et goûtée à reculons, est beaucoup plus «amère et astringente». La chair en revanche, aurait un goût plus prononcé, semblable à celui de l'ananas.

Les bananes se vendent néanmoins à la rondelette somme de 648 yens pièce (l'équivalent de 4,90€). Le porte-parole de la firme a déclaré au Guardian envisager d'en produire cette année dix fois plus et de les exporter à l'étranger.

Newsletters

À Rome, deux hôtels enchanteurs au goût d'éternité

À Rome, deux hôtels enchanteurs au goût d'éternité

L'Hotel Eden et l'Hotel Hassler sont des lieux inégalés qui rendent la merveilleuse capitale italienne encore plus inoubliable.

Une intelligence artificielle pour brasser la bière de ses rêves

Une intelligence artificielle pour brasser la bière de ses rêves

Et pour trouver des parades s'il vous manque des ingrédients.

Des scientifiques ont découvert le chocolat parfait

Des scientifiques ont découvert le chocolat parfait

Le manger sous la forme de spirale permettrait l'expérience de dégustation idéale.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio