Boire & manger / Monde

Une firme agricole japonaise invente des bananes à la peau comestible

Temps de lecture : 2 min

À partir d'un processus de congélation et décongélation, elle a introduit sur le sol japonais ces fruits tropicaux avec une peau aussi fine que digeste.

Peau de banane coupée en rondelles | 422737 via Pixabay License by

Après les mandarines et raisins sans pépins, puis les avocats sans noyau, au tour des bananes à la peau comestible. La société agricole japonaise D&T Farm a développé une méthode dite «d'éveil par congélation» afin de produire des bananes à la peau plus douce et digeste, exemptes de produits chimiques.

S'inspirer de la période glaciaire

Baptisées bananes Mongee («incroyable» en japonais), elles sont cultivées selon un processus d'alternance entre congélation-décongélation, qui leur permet notamment de pousser plus rapidement. La firme, qui opère sur l'île d'Okinawa, congèle les jeunes plants à une température d'environ - 60°C, avant de les décongeler et de les replanter. Le fruit est plus sucré (24,8 grammes de sucre contre 18,3 pour les bananes habituelles), riche en vitamines et magnésium, et a une odeur plus forte.

Cette technique permet également la culture de ce fruit tropical au Japon, l'un des plus gros importateurs mondiaux de bananes: D&T Farm entend ainsi utiliser les nouvelles techniques de production de cultures expérimentées par le Momotaro Papaya Laboratory afin de «repeindre [la carte] des zones plantables».

L'apparition de petites taches brunes sur la peau signale que la banane est prête à être consommée; si possible coupée en rondelles, recommande D&T Farm.

À LIRE AUSSI Banane, attention danger

L'équipe du site japonais SoraNews24 avait testé ces bananes, alors vendues à seulement dix «exemplaires» par semaine: d'après ces goûteurs improvisés, la peau, plus fine que celle des bananes habituelles, est facile à manger: «Il n'y a pas de texture étrange», mais pas non plus «beaucoup de saveur propre à la peau», quand celle des autres bananes, nettement plus fibreuse et goûtée à reculons, est beaucoup plus «amère et astringente». La chair en revanche, aurait un goût plus prononcé, semblable à celui de l'ananas.

Les bananes se vendent néanmoins à la rondelette somme de 648 yens pièce (l'équivalent de 4,90€). Le porte-parole de la firme a déclaré au Guardian envisager d'en produire cette année dix fois plus et de les exporter à l'étranger.

Newsletters

Bushmills, l’Irish whiskey qui a le goût de l’histoire

Bushmills, l’Irish whiskey qui a le goût de l’histoire

L’une des plus anciennes distilleries de whiskey encore en activité, The Old Bushmills Distillery, a traversé les siècles à hauteur d’homme et de femme, avec ses moments de gloire et ses blessures. Pour mieux le raconter dans ses bouteilles.

Selon un ex-conseiller, Trump a grossi à cause de la Maison-Blanche

Selon un ex-conseiller, Trump a grossi à cause de la Maison-Blanche

Non non, ce n'est pas la faute de son régime à base de KFC et de Big Mac.

L'art culinaire de la brasserie Le Tout-Paris et du restaurant italien Langosteria

L'art culinaire de la brasserie Le Tout-Paris et du restaurant italien Langosteria

La capitale française est bien celle de la gourmandise en Europe. La preuve par ces deux nouvelles adresses.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio