Monde

Porno ou conduire, il faut choisir

Temps de lecture : 2 min

Un clip porno sur un écran publicitaire a provoqué un embouteillage sur une des principales artères de Moscou. Jeudi 14 janvier vers 23h (21h heure française) les automobilistes moscovites ont pu se délecter ou s'horrifier d'une vidéo pornographique diffusée sur un panneau publicitaire situé à l'entrée d'un tunnel. L'étonnement des usagers de la route a provoqué un ralentissement puis un embouteillage. Les témoins racontent qu'ils «n'en croyaient pas leurs yeux».

La société propriétaire de l'écran, Panno indique avoir été victime d'une attaque de hackers. «C'était une attaque de pirates informatiques contre nos ordinateurs. Un film publicitaire a été remplacé par une vidéo indécente», a expliqué à l'agence RIA Novosti le directeur commercial de la société, Viktor Laptev. Le comité de la publicité de la ville de Moscou a été immédiatement alerté et a coupé l'écran. Le film est resté visible moins de 5 minutes. La mairie de la capitale russe a simplement déclaré qu'elle allait «étudier cette information».

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr`


[Lire les articles dans leur intégralité sur Ria Novosti]

Image de une : Embouteillage à Moscou(Creative Commons, Flickr)

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Attentat terroriste sur le London Bridge, démission du Premier ministre maltais soupçonné d'ingérences dans l'enquête sur le meurtre de la journaliste Daphne Caruana Galizia, manifestations en France contre la réforme des retraites....

Un homme invente une frontière et fait payer des migrants pour la franchir

Un homme invente une frontière et fait payer des migrants pour la franchir

Il avait érigé un faux poste-frontière, en Russie, et faisait croire que la Finlande se trouvait de l'autre côté.

Renvoyer les demandeurs d'asile chez eux est une erreur

Renvoyer les demandeurs d'asile chez eux est une erreur

Rapatrier les réfugiés dans des pays dangereux contrevient au droit international et alimente les conflits, l'instabilité et les crises. Il existe de meilleures alternatives.

Newsletters