Monde

Porno ou conduire, il faut choisir

Temps de lecture : 2 min

Un clip porno sur un écran publicitaire a provoqué un embouteillage sur une des principales artères de Moscou. Jeudi 14 janvier vers 23h (21h heure française) les automobilistes moscovites ont pu se délecter ou s'horrifier d'une vidéo pornographique diffusée sur un panneau publicitaire situé à l'entrée d'un tunnel. L'étonnement des usagers de la route a provoqué un ralentissement puis un embouteillage. Les témoins racontent qu'ils «n'en croyaient pas leurs yeux».

La société propriétaire de l'écran, Panno indique avoir été victime d'une attaque de hackers. «C'était une attaque de pirates informatiques contre nos ordinateurs. Un film publicitaire a été remplacé par une vidéo indécente», a expliqué à l'agence RIA Novosti le directeur commercial de la société, Viktor Laptev. Le comité de la publicité de la ville de Moscou a été immédiatement alerté et a coupé l'écran. Le film est resté visible moins de 5 minutes. La mairie de la capitale russe a simplement déclaré qu'elle allait «étudier cette information».

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr`


[Lire les articles dans leur intégralité sur Ria Novosti]

Image de une : Embouteillage à Moscou(Creative Commons, Flickr)

Slate.fr

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters