Monde

Porno ou conduire, il faut choisir

Temps de lecture : 2 min

Un clip porno sur un écran publicitaire a provoqué un embouteillage sur une des principales artères de Moscou. Jeudi 14 janvier vers 23h (21h heure française) les automobilistes moscovites ont pu se délecter ou s'horrifier d'une vidéo pornographique diffusée sur un panneau publicitaire situé à l'entrée d'un tunnel. L'étonnement des usagers de la route a provoqué un ralentissement puis un embouteillage. Les témoins racontent qu'ils «n'en croyaient pas leurs yeux».

La société propriétaire de l'écran, Panno indique avoir été victime d'une attaque de hackers. «C'était une attaque de pirates informatiques contre nos ordinateurs. Un film publicitaire a été remplacé par une vidéo indécente», a expliqué à l'agence RIA Novosti le directeur commercial de la société, Viktor Laptev. Le comité de la publicité de la ville de Moscou a été immédiatement alerté et a coupé l'écran. Le film est resté visible moins de 5 minutes. La mairie de la capitale russe a simplement déclaré qu'elle allait «étudier cette information».

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr`


[Lire les articles dans leur intégralité sur Ria Novosti]

Image de une : Embouteillage à Moscou(Creative Commons, Flickr)

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 5 au 11 juin 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 5 au 11 juin 2021

Victoire de la judokate Clarisse Agbegnenou aux Championnats du monde, sécheresse en Californie et émoi après la découverte des ossements de 215 enfants autochtones au Canada... La semaine du 5 au 11 juin 2021 en images.

Ce qui se cache derrière Lilibet, le prénom de la fille de Meghan et Harry

Ce qui se cache derrière Lilibet, le prénom de la fille de Meghan et Harry

Est-ce que la reine Elizabeth a vraiment inventé le nom «Lilibet»? Cette dénomination est-elle une manière de s'excuser après l'interview accordée à Oprah Winfrey?

Des soignants suspendus d'un hôpital américain pour avoir refusé d'être vaccinés contre le Covid

Des soignants suspendus d'un hôpital américain pour avoir refusé d'être vaccinés contre le Covid

Ils risquent d'être licenciés s'ils ne reçoivent pas leurs deux doses.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio