Tech & internet / Monde

Une carte pour se souvenir des endroits où l'on a pleuré en public

Temps de lecture : 2 min

Elle permet à chacun de laisser une petite marque de ses souvenirs à New York.

«Fell in love» | Capture d'écran / Crying in Public
«Fell in love» | Capture d'écran / Crying in Public

L'imaginaire de New York charrie avec lui toute une série de clichés plus ou moins romancés, qu'ils soient véhiculés par les films, la littérature ou tout simplement son quotidien. «C'est une ville qui invite à l'émotion publique», écrit Slate.com.

Un site a décidé de collecter ces histoires qui composent l'expérience collective de la ville, à travers une cartographie collaborative. Cela s'appelle Crying in Public («pleurer en public») et consiste à répertorier les endroits où des personnes ont vécu des moments marquants ou anecdotiques, révolution personnelle ou émotion fugace.

Une nouvelle cartographie de New York

Le site, construit par Kate Ray, reprend ainsi la carte de New York, semblable à celle proposée par Google Maps, mais au lieu de proposer aux utilisateurs privés de marquer des «lieux enregistrés» à partir de leur compte personnel, il invite les internautes à ajouter un événement qui les concerne. Anonyme, il viendra s'ajouter à tous les petits marqueurs déposés par d'autres personnes.

«C'est une ville réinventée à travers les coeurs parfois brisés de ceux qui y ont vécu; non pas une collection de monuments et de gratte-ciels, mais une gamme variée d'expériences éphémères», écrit Slate.com.

En place des pictogrammes aux allures de temples ou de couverts, la carte propose une série d'émojis censés représenter différents types de situations: cela va du bonhomme en pleurs au coeur brisé de la rupture, en passant par les vomissements regrettables, les exclusions d'un bar, l'adoption d'une nouvelle idéologie (signalée par un marteau et une faucille), des ennuis avec la police, des manifestations, des histoires de «chats d'épicerie», des pensées grivoises en forme d'abricot etc.

Légendés par quelques mots ou un petit paragraphe, tout cela compose des mini-feuilletons de tranches de vie. Lapidaires parfois, comme ce laconique passant du croisement de la 1ère Avenue et de la 14ème East street qui se souvient: «Pissé.»; plus inspiré d'autres fois, au bord de l'East river:

«Souviens-toi quand nous avons parlé de jeter nos affaires dans le fleuve, nos porte-feuilles et nos clefs, et de partir simplement loin de New York. Nous aurions été épuisés, effrayés, sans parler d'être lassés l'un de l'autre. Mais imagine ce moment de soulagement en commençant à partir.»

On peut suivre aussi les chemins d'histoires de cœur, près de Korea Town («Tu m'as embrassé, j'étais marié, c'était le début de la fin») ou de la 60ème West street («Début de ma première histoire d'amour», et quelques mètres plus loin, «Fin du premier amour, trois ans plus tard»).

Les premiers pas d'une Pride (5ème Avenue) ou d'une Slut walk (Madison Square), ou plus facétieusement, l'effondrement d'un inconnu tout le long de la 5ème avenue:

«J'ai vomi à cet endroit.» «Puis ici.» «Et là au-dessus.» «Et ensuite là».

Au début de l'année, le projet de Lucas LaRochelle, Queering the Map, avait été lancé, permettant aux internautes de partager leurs expériences queer, ouvrant un autre espace virtuel d'expression pour les personnes LGBT+ –avant d'être spammé et fermé temporairement par des trolls trumpistes.

Crying in Public, qui n'a encore que quelques jours, devrait à son tour se peupler progressivement de nouvelles histoires: comme une Carte de Tendre de l'ère moderne, il propose une nouvelle cartographie émotionnelle de la vie new-yorkaise.

Slate.fr

Newsletters

Arrêtez de mettre les boss en copie de vos mails

Arrêtez de mettre les boss en copie de vos mails

D'abord, rapporter, c'est pas bien. Et c'est tellement contre-productif.

Comment une chanson de plus de 20 ans atteint-elle le milliard de vues sur YouTube?

Comment une chanson de plus de 20 ans atteint-elle le milliard de vues sur YouTube?

«Take on Me» de a-ha, «Smells Like Teen Spirit» de Nirvana et «Zombie» des Cranberries s'apprêtent à rejoindre un club très fermé, qui ne compte pour le moment que trois membres.

Après le Black Friday, le Single Day chinois s’ancre en France

Après le Black Friday, le Single Day chinois s’ancre en France

Le Black Friday et le Cyber Monday ont déferlé ces dernières années en France. Mais le Single Day, la «journée des célibataires» chinoise du 11 novembre, symbole de soldes massives lancées en 2009 par AliExpress, trace aussi son sillon.

Newsletters