Sports

Arbitre de curling, le meilleur job des JO d'hiver

Temps de lecture : 5 min

Fonction: arbitre de curling. Où le trouver: patinoire de curling de Gangneung. Rôle: arbitre les scores, manie un outil de mesure grotesquement long, marche très lentement.

La star de Gangneung | Capture écran via Slate.com / YouTube
La star de Gangneung | Capture écran via Slate.com / YouTube

Description du poste

Vous avez un rôle super important. En tant que type qui mesure la position des pierres au curling, votre pouvoir est immense et tout entier localisé dans votre extraordinaire perche à mesurer. On vous demande d'intervenir lorsque les athlètes ne peuvent déterminer leur score par eux-mêmes.

Au curling, une équipe gagne des points à chaque fois que sa pierre est plus proche du tee –le petit trou au milieu des cercles concentriques que l'on appelle «la maison»– que celle de l'équipe adverse. Parfois, la tâche n'est pas facile. Et c'est là que le gars qui mesure intervient. C'est vous le maître du jeu!

Vous utilisez un appareil spécial pour effectuer votre mission. En tant que type qui mesure la position des pierres au curling, vous arbitrez les désaccords avec une très très longue perche. L'appareil est à vous et vous pouvez en faire ce que vous voulez. Il possède un cadran et un truc qui ressemble à un compas que vous pourriez sans doute utiliser comme arme si jamais les différends partaient en sucette. Mais jamais un différend ne partira en sucette, car qui voudrait se battre avec vous, le type qui mesure la position des pierres au curling? Personne, c'est clair.

En tant que type qui mesure la position des pierres au curling, vous pouvez la jouer fine. Vous pouvez arriver sur la glace puis changer d'avis et repartir, tel une diva s'avançant sur un tapis rouge très très glissant. Vous pouvez poser votre machin, le faire glisser sur un demi-cercle puis revenir en arrière. Vous pouvez faire comme si votre appareil était un balancier et vous un funambule perché au-dessus de la foule. Il y a tout un tas de petits pas de danse et de manigances que vous pouvez déployer lorsque vous entrez en scène.

Une fois sur la glace, vous êtes indubitablement le centre de toutes les attentions. Les yeux se fixent sur vous, le type qui mesure la position des pierres au curling, lorsque vous tournez en rond et ajustez votre appareil.

Vos amis et vos proches vous regardent à la télé, la poitrine gonflée de fierté quand vous effectuez votre mission, dans un silence efficace. Si la patinoire où vous travaillez était dotée d'un écran géant, c'est vous qu'on verrait dessus (mais la patinoire où vous travaillez n'en a probablement pas).

Toute cette attention pourrait faire tourner la tête de bien des gens, mais pas la vôtre, car vous êtes le type qui mesure la position des pierres au curling et vous savez qu'il ne faut pas le prendre perso. Ce n'est pas sur vous que les yeux sont rivés, mais sur votre très très longue perche, qui sert à régler des désaccords sans en passer par la violence.

Personne ne va vous presser lorsque vous faites le type qui mesure la position des pierres au curling. Avez-vous entendu «mesure deux fois, pour être sûr»? Quelle idée! C'est plutôt «mesure autant de fois que tu veux et ne néglige rien».

Tout le monde veut que vous arriviez à la bonne décision. Les curlers ne vous en voudront pas si vous mesurez deux, trois ou quatre fois de suite. C'est même l'inverse. Ils vont glousser de délice et s'exclamer que les pierres sont effectivement «extrêmement proches». Il savent à quel point votre boulot est compliqué. Ils n'aimeraient pas être à votre place.

Votre titre officiel est «arbitre». Mais contrairement à vos collègues du baseball, vous avez peu de risques de prendre une balle perdue dans la casquette. Les concurrents malheureux ne vont pas non plus vous jeter de la terre, vu que les pistes de curling sont en général immaculées.

Dans votre boulot de type qui mesure la position des pierres au curling, vous n'aurez jamais non plus à gérer un Earl Weaver à cran. Déjà, parce que Earl Weaver n'est pas un manager de curling. Ensuite, parce que Earl Weaver est mort. Double avantage d'être le type qui mesure la position des pierres au curling.

Inconvénients

En tant que type qui mesure la position des pierres au curling, vous passerez vachement de temps à attendre. On ne peut pas dire que vous soyez essentiel au match. Si vous êtes facilement distrait, vous pourrez être pris à rêvasser pendant un match et ne même pas remarquer que les curlers en appellent à vos services. «Ouhou, type qui mesure la position des pierres au curling, venez par ici!», pourraient-ils crier. En tant que type qui mesure la position des pierres au curling, vous vivrez dans l'angoisse perpétuelle de rater votre moment.

S'il s'agit de votre accessoire fétiche, votre perche n'est pas du genre transportable en dehors des heures de bureau. Elle est trop longue et trop branlante pour l'apporter dans un bar ou dans un supermarché, et si vous le faites quand même, vous allez juste énerver tout le monde en leur tapant dessus par inadvertance. Et c'est là que vous devrez sans doute vous en servir comme d'une arme.

Votre appareil de mesure ne tiendra pas non plus en cabine si vous avez à prendre l'avion; il faut l'enregistrer en soute. Vous vous rongerez les sangs pendant tout le vol à vous dire que quelqu'un est en train de faire joujou avec votre appareil de mesure –voire de vous le dérober.

Vous pourriez avoir l'impression que votre ustensile est votre bien propre, sauf qu'en réalité, il appartiendra probablement à une association de curling, voire à votre sponsor. Si vous vous faites virer, ne vous attendez pas à ce qu'on dresse un autel en mémoire de vos bons et loyaux services de type qui mesurait la position des pierres au curling. Faites tout votre possible pour ne pas vous faire virer car sinon, vous ne serez plus le type qui mesure la position des pierres au curling. Vous ne serez plus qu'un type au curling, voire un type tout court, en fonction du contexte de votre licenciement.

On ne vous verra sans doute pas très longtemps sur l'écran géant, si écran géant il y a. Le focus se fera sûrement sur les pierres ou sur votre perche. Votre visage sera périphérique à l’action.

Vous n'êtes pas le genre d'arbitre qui peut se faire de l'argent de poche en donnant des cours à des arbitres en devenir. Et même le genre d'arbitre à se faire de l'argent tout court. Être le type qui mesure la position des pierres au curling n'est pas un boulot super bien payé.

Une fois votre mission réalisée, vous quittez la glace et il n'y a pas de bis ni d'ovation du public. Pas de ballons qui tombent du plafond. Les concurrents ne vous serreront pas la main pour vous remercier de vos services. Vous ne serez pas accueilli sur la glace avec une chanson de Katy Perry. Et quand vous partirez, personne ne vous salue d'un «Et voici le type qui mesure la position des pierres au curling qui sort!». Vous vous en irez et on vous oubliera aussi vite que vous êtes apparu. En tant que type qui mesure la position des pierres au curling, vous savez bien que la célébrité est une maîtresse volage.

Comment améliorer ce boulot

Faire de la perche à mesurer la position des pierres au curling un bâton sauteur que vous enfourcherez pour vous rendre sur la piste.

Verdict

Je donnerais au type qui mesure la position des pierres au curling un 1,5/3 en attention, parce que s'il n'est pas sur la glace très longtemps, c'est bien lui la star du show lorsqu'il est sur la piste; 1,5 point de plaisir, parce que je pense que le boulot représente énormément de pression et que le type qui mesure la position des pierres au curling passe sans doute énormément de temps à se faire du mourron pour sa perche; 2 points d'enviabilité, parce qu'il est clair que le type qui mesure la position des pierres au curling m'a donné super envie de posséder une perche aussi longue. Plus 1 point sur 1 dans la catégorie «Cette personne incarne-t-elle un aphorisme de Theodore Roosevelt?». Ce qui nous fait 6 points sur 10 pour le type qui mesure la position des pierres au curling. Soit, à l'heure actuelle, le meilleur boulot des JO.

Justin Peters

Newsletters

L’histoire des ballons de foot qui donnaient l’assaut dans les tranchées

L’histoire des ballons de foot qui donnaient l’assaut dans les tranchées

Dans son livre «Le sport et la Grande Guerre», Paul Dietschy évoque une anecdote folle, représentative de l’esprit sportif des troupes britanniques durant la Première Guerre mondiale.

En Chine, le MMA fait trembler les arts martiaux traditionnels

En Chine, le MMA fait trembler les arts martiaux traditionnels

En Chine, la rivalité entre arts martiaux est un combat culturel.

Faire du sport nous rend-il vraiment plus intelligent?

Faire du sport nous rend-il vraiment plus intelligent?

Les effets sur la mémoire d'une activité physique se confirment.

Newsletters