Sciences

Du chauvinisme français en sciences (et en sciences de l'évolution en particulier)

Temps de lecture : 3 min

[Tribune] Le biologiste américain Robert Trivers s'étonne du manque d'intérêt de nos chercheurs pour sa discipline.

Statue de Charles Darwin au Natural History Museum, à Londres | Patche99z via Wikimedia CC License by
Statue de Charles Darwin au Natural History Museum, à Londres | Patche99z via Wikimedia CC License by

Le 19 janvier dernier, M le Mag publiait un portrait de notre collaboratrice Peggy Sastre, dans lequel Zineb Dryef remettait en question ses compétences et sa crédibilité en écrivant notamment que «les scientifiques contactés pour en parler refusent tout net de perdre leur temps à commenter “des sornettes”. Sans compétences solides, piocher dans des articles scientifiques et en tirer des conclusions relève au mieux de l’opinion, au pire, de la manipulation».

Un premier scientifique, le biologiste Michel Raymond, avait répondu à Zineb Dryef sans être finalement cité dans l'article. Michel Raymond a depuis renouvelé son soutien à Peggy Sastre, avec d'autres chercheurs et universitaires.

Le biologiste Robert Trivers –prix Crafoord 2007– n'avait pas souhaité se joindre à eux, estimant que «deux ou trois lignes» ne suffsaient pas pour répondre au portrait du Monde. Il a préféré écrire une tribune pointant l'isolationnisme scientifique dont notre pays semble toujours souffrir vis-à-vis des sciences de l'évolution.

La voici.

Le chauvinisme français est aussi courant que connu. Le chauvinisme désigne une tendance consistant à accorder aux idées une valeur en fonction de leur lieu d'origine, avec un biais égotiste spécifique. Quel phénomène extraordinaire qu'au moins trois générations de biologistes français aient choisi de vilipender Darwin au motif qu'il fut anglais, alors qu'ils avaient leur Lamarck à domicile, avec sa théorie certes antérieure à celle de Darwin mais radicalement fausse. Pourquoi, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, gâcher votre vie à chercher le progrès scientifique avec ce principe (la supériorité française) imposée entre la vérité et vous?

Quid de l'aveuglement? L'auto-tromperie? J'ai publié un livre sur le sujet en 2011, traduit aujourd'hui en onze langues, dont l'espagnol, le portugais, l'italien, le grec, l'allemand, le russe et le finnois –mais pas le français. Pourquoi? N'avez-vous pas inventé le sujet –Sartre, Camus et Foucault? Comment voudriez-vous écouter ce que d'autres ont à en dire, qu'importe qu'ils aient résolu un problème que vos propres «penseurs» n'ont même pas réussi à effleurer?

Aujourd'hui, l'heure est à la controverse impliquant une femme voulant judicieusement aller contre ce biais. Sastre use de la science et de la biologie modernes d'une manière créative, afin de défier l'orthodoxie dominante. Oh non, en France, ne prêtez pas attention à la psychologie évolutionnaire! Que Dieu vous garde et que vous restiez ignorant aussi longtemps que vous le voudrez! Vous avez une sociologue pour vous apprendre que le ratio 2D/4D1 dont se sert Sastre «n’est pas un indice fiable de l’androgénisation prénatale» alors, qu'en réalité, c'est tout le contraire. Nous disposons aujourd'hui de données expérimentales issues de rats montrant qu'un taux élevé de testostérone in utero conduit à un ratio faible et qu'un taux élevé d’œstrogènes induit un ratio élevé. Et des corrélations significatives ont aussi été observées non seulement chez d'autres mammifères, mais aussi chez des oiseaux! Sans compter des tonnes de preuves indirectes issues d'études menées sur des humains. Le ratio index/annulaire est significativement associé au sexe et à l’ethnicité, au succès reproductif et aux préférences sexuelles des tiers, au sexe-ratio de la descendance, aux inégalités sexuelles entre les pays, à la différence relative de féminité/masculinité au sein d'un pays, au syndrome de Klinefelter et, oui, à l'homosexualité et à la transsexualité. Est-ce qu'un seul scientifique français contribue à ces recherches? Je ne peux pas le dire avec certitude, mais aucun ne me vient à l'esprit.

Enfin, il y a le sujet du féminisme et du déterminisme biologique. Où nous entrons sur un terrain proprement absurde. Il n'y a pas de «déterminisme» biologique dans la biologie évolutive moderne –il n'y a que de la logique– les enfants viennent en premier, les femmes (les premiers investisseurs) en second, les derniers, les moindres et les plus difficiles à justifier sont les hommes. Nous savons depuis au moins quarante ans qu'il existe de réelles différences génétiques dans les comportements des deux sexes, mais nous en avons appris énormément depuis –les femmes usent de leur cerveau d'une façon plus symétrique et la plupart des différences génétiques concernent le cerveau, le tissu le plus génétiquement actif de tout le corps humain. Dès lors, si vous voulez rester ignorant éternellement, c'est une option qui s'offre toujours à vous, mais pourquoi la choisir? Afin de persévérer dans le chauvinisme anti-darwinien? Comme indiqué ci-dessus, il s'agit d'une bien piètre raison.

1 — L'indice de Manning (ou indice 2D:4D ou encore ratio digital) est donné par le calcul du rapport de la longueur entre l'index (doigt 2D) et l'annulaire (doigt 4D) de la main droite posée à plat. Retourner à l'article

En savoir plus:

Robert Trivers

Newsletters

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Le scientifique pakistanais a contribué à la découverte majeure du boson de Higgs. Mais dans son pays d'origine, rares sont les personnes qui lui rendent hommage.

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

En étudiant l'ADN de plus de quatre millions d'individus, des scientifiques découvrent que de nombreuses personnes vivent avec des anomalies chromosomiques non détectées.

Antarctique, la fin du miracle français?

Antarctique, la fin du miracle français?

Alors que la course au pôle Sud bat son plein, la politique française appliquée dans la zone stagne dangereusement.

Newsletters