Monde

Deux soldats britanniques abattus en Irlande du nord

Temps de lecture : 2 min

Des dissidents de l'IRA, membres du Real IRA, ont revendiqué l'attaque qui a tué deux soldats britanniques, rapporte l'Irish Independant.

Gerry Adams, président de Sinn Féin, a condamné l'attaque et témoigné de son soutien à la recherche policière des responsables, dans un moment qualifié d'historique par le Guardian.

Deux soldats britanniques ont été tués dans l'attaque à l'arme à feu contre une base de l'armée britannique en Irlande du Nord, a annoncé la police samedi 7 mars, une action qui fait craindre un retour aux violences d'avant 1998. "Deux personnes ont été tuées, deux hommes membres du personnel militaire", a déclaré un porte-parole de la police, ajoutant que quatre autres personnes avaient été blessées, dont deux autres militaires.

L'attaque a eu lieu vers 21H40 GMT (même heure locale) à l'état-major du génie à Masserene, dans le comté d'Antrim, au nord-ouest de Belfast.

Le député unioniste Jeffrey Donaldson a déclaré à la chaîne de télévision BBC qu'il avait compris que des hommes armés de mitraillettes avaient pénétré dans la caserne en se faisant passer pour des livreurs de pizza.

En savoir plus:

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 16 au 22 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 16 au 22 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

L'élection de Joe Biden peut rebattre les cartes en Asie-Pacifique

L'élection de Joe Biden peut rebattre les cartes en Asie-Pacifique

S'il réactivait l'accord transpacifique duquel Trump s'était retiré, le futur président des États-Unis troublerait la toute nouvelle plus grande zone de libre-échange au monde.

Près de trois-quarts des femmes ont peur de faire du sport en extérieur dans l'obscurité lors du confinement

Près de trois-quarts des femmes ont peur de faire du sport en extérieur dans l'obscurité lors du confinement

Cela joue sur la santé mentale, alors que l'hiver arrive.

Newsletters