Égalités / Monde

Le magazine Sports Illustrated tente de célébrer #MeToo avec des photos de femmes nues

Temps de lecture : 2 min

Des mannequins ont choisi des mots peints sur leur corps nus afin de célébrer la libération de la parole des femmes...

Capture écran du site Sport Illustrated, le 9/2/18
Capture écran du site Sport Illustrated, le 9/2/18

Chaque année depuis 1964 le magazine américain Sports Illustrated sort un numéro spécial maillot de bain avec des photos très sexy. Mais pour ne pas trop avoir l'air de se complaire dans l'objectification des femmes, le magazine tente depuis peu d'envoyer des messages vaguement féministes. En 2017, la «diversité des corps» avait été célébrée avec des photos de la mannequin grande taille Ashley Graham, et une autre mannequin avait posé en haut moulant avec ce message: «Une femme ne doit pas être obligée de s'habiller de façon modeste pour être respectée».

Cette année, le magazine a voulu célébrer le mouvement #MeToo. Une équipe de rédactrices et de photographes (toutes des femmes) ont ainsi organisé une séance photo avec des mannequins dont les corps étaient recouverts de mots qu'elles avaient choisis. Le projet –intitulé «Avec leurs propres mots» (In Her Own Words)– se veut une façon de célébrer la libération de la parole des femmes.

«Participantes» et pas seulement des «objets»... mais nues

La rédactrice en chef chargée du numéro maillot, MJ Day, expliquait à Vanity Fair:

«Il s'agit de permettre aux femmes d'exister dans le monde sans être harcelées ou jugées en fonction de la manière dont elles veulent se présenter.»

En l'occurrence, les mannequins se présentent nues avec des mots comme «féministe», «artiste», «vérité», «naturelle» ou encore «créative» et «mère» sur diverses parties du corps.

«Dans un studio presque vide avec une équipe de femmes, nous avons laissé le contrôle aux femmes qui représentent notre marque. Nous avons cru en elles, nous les avons soutenues et encouragées à devenir leur propre toile et à partager leur vérité», explique le site de Sports Illustrated.

Comme le résume Vanity Fair, l'idée était que les mannequins deviennent des «participantes» et pas seulement des «objets», mais beaucoup ont trouvé problématique que le magazine utilise un message féministe pour vendre des photos de femmes nues. Comme l'explique MJ Day, au bout du compte, le but reste quand même de faire des photos sexy.

Slate.fr

Newsletters

Les studios de production de films pornos devraient s'inspirer de TimTales

Les studios de production de films pornos devraient s'inspirer de TimTales

Qualité d'image, performance sexuelle, ambiance positive, hommes multiethniques... TimTales dépasse les productions berlinoise, londonienne et parisienne.

«Les personnes obèses devraient avoir le droit d'arriver plus tard au travail»

«Les personnes obèses devraient avoir le droit d'arriver plus tard au travail»

C'est l'une des recommandations du directeur des recherches en ressources humaines de l'Institut des études sur l'emploi, au Royaume-Uni.

Pourquoi une fois ado, votre fils ne lit plus de livres (et pourquoi ça fait peur)

Pourquoi une fois ado, votre fils ne lit plus de livres (et pourquoi ça fait peur)

Si les élèves de primaire manifestent quasi unanimement un intérêt pour la lecture, les garçons ont dès le collège tendance à lâcher leurs livres pour d'autres loisirs.

Newsletters