Monde / Économie

Le plus petit studio de New York mesure 6m² et se loue 950$ par mois

Temps de lecture : 2 min

Selon son agence immobilière, il est très convoité.

Photo du studio.
Via l'agence Citi Habitats.
Photo du studio. Via l'agence Citi Habitats.

New York figure parmi les villes où l'immobilier est le plus cher au monde. En 2018, pour y acquérir un mètre carré, il faudra débourser en moyenne 10.914 €.

La location d’appartements atteint elle aussi des sommes exorbitantes… pour ne pas dire indécentes. Ainsi, le plus petit studio de Manhattan, qui mesure 6,3 mètres carrés, se loue 950$, à savoir plus de 775€.

Un lugubre record dans la Grosse Pomme, mais «une bonne affaire pour les standards de New York», affirme, non sans ironie, The Independent, qui a publié plusieurs photos de l'appartement. Et pour cause: selon Citi Habitats, l’agence immobilière qui le gère, si le studio «est probablement le plus petit de Manhattan, c’est également le moins cher».

Situé dans le quartier très convoité de l’Upper West Side, cette pièce unique se trouve au 5e étage sans ascenseur et ne contient bien entendu ni salle de bains ni toilettes. Enfin si, sur le palier, partagés par quatre locataires.

Mais à New York, souligne The Independent, «le code postal est ce qu’il y a de plus important», et «la situation géographique fait tout», appuie Citi Habitats. De quoi expliquer pourquoi, malgré sa taille dérisoire, la chambre serait très convoitée.

Slate.fr

Newsletters

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

En Ouganda, une pénurie de médicaments met en danger les personnes séropositives (mais pas seulement)

Depuis le début de l'année, le pays n'est plus approvisionné en Septrin, un traitement antirétroviral administré notamment aux personnes atteintes du Sida.

Newsletters