Sciences / Monde

La police chinoise s’équipe de lunettes de reconnaissance faciale pour identifier des suspects

Temps de lecture : 2 min

Le dispositif peut reconnaître un individu en un dixième de seconde.

Policière portant une paire de lunettes intelligentes à la Gare de Zhengzhou, en Chine, le 5 Février 2018 | AFP
Policière portant une paire de lunettes intelligentes à la Gare de Zhengzhou, en Chine, le 5 Février 2018 | AFP

Dignes de Matrix, les lunettes dont dispose désormais la police chinoise sont dotées d’un système de reconnaissance faciale. Une technologie leur permettant d’identifier, par un simple regard, un individu recherché.

Les agents de sûreté ferroviaire de Zhengzhou, au centre de la Chine, seront les premiers à expérimenter cet outil d’un nouveau genre. Ils scanneront les très nombreux passagers voyageant dans la gare de la ville en ce début de mois –une période particulièrement chargée à l'approche du Nouvel An Chinois, le 16 février prochain.

Sept fugitifs déjà interpellés

Les lunettes intelligentes sont reliées à des tablettes contenant une base de données répertoriant près de 10.000 personnes suspectées de délits et de crimes, ainsi que leurs photos. Lorsqu'un policier croise la route de l’un d’entre eux, il reçoit une notification en un dixième de seconde, d’après l’entreprise chinoise LLVision, à l’origine de l’appareil.

Le dispositif, rapporte Quartz, aurait déjà permis à la police chinoise d’interpeller sept fugitifs soupçonnés d’activités criminelles majeures, telles que «des trafics d’êtres humains et des braquages», mais aussi vingt-six autres individus usant de fausses identités.

La Chine, leader en matière de sécurité

La version la plus basique de ces lunettes intelligentes coûte environ 630$, soit 515€, et aurait été commandée par plusieurs pays, dont le Japon et les États-Unis.

De quoi renforcer le rôle de leader international en matière de sécurité de la Chine, dont le système de vidéosurveillance, qui comprend près de 400 millions de caméras à travers le pays, est le plus vaste au monde.

Newsletters

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Les piqûres de moustiques peuvent causer bien plus que quelques démangeaisons

Nous ne sommes pas tous égaux face aux moustiques. Non seulement certaines peaux les attirent davantage, mais en plus, les réactions à leurs piqûres varient d'une personne à l'autre.

Même sans avoir appris le solfège, la plupart des gens sont capables de suivre la théorie musicale

Même sans avoir appris le solfège, la plupart des gens sont capables de suivre la théorie musicale

Une nouvelle étude tend à montrer que même sans connaître les règles de la composition musicale, on les suit intuitivement.

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Les hommes sont plus exposés au cancer que les femmes en raison de différences biologiques

Une découverte scientifique vient remettre en cause l'influence majeure du mode de vie dans le développement de la maladie, et penche davantage pour les particularités des sexes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio