Égalités

Une île de vacances strictement réservée aux femmes voit le jour au large de la Finlande

Temps de lecture : 2 min

La présence d’hommes les empêcheraient de véritablement se ressourcer, selon sa fondatrice.

À la nôtre | Capture d'écran d'une vidéo de SuperShe
À la nôtre | Capture d'écran d'une vidéo de SuperShe

Les vacances avec des hommes sont-elles vraiment des vacances? Pour Kristina Roth, fondatrice de la SuperShe Island, la réponse est non. Située aux abords d'Helsinki, en Finlande, son île paradisiaque est strictement réservée aux femmes.

Cette ancienne consultante –qui figure dans le classement Forbes des 10 cheffes d’entreprise ayant engendré le plus de revenus en 2015– est convaincue d’une chose: testostérone et relaxation ne font pas bon ménage.

Ce constat découle d’abord de sa propre expérience. Alors qu’elle prenait quelques jours de vacances à Calabasas, en Californie, la businesswoman explique avoir observé une détérioration des «good vibes» (bonne ambiance) en présence d’hommes.

«Lorsqu’un mec mignon arrive, les femmes se mettent du rouge à lèvres», explique-t-elle. Et perdent de vue leur besoin de se ressourcer:

«L’idée de SuperShe Island c’est de dire aux femmes “Hé, concentrez-vous sur vous-mêmes et ne laissez pas vos hormones prendre le contrôle”

Pour répondre à ses détracteurs, qui l’accusent d’établir un système «exclusionnaire», Kristina Roth l’assure: non, elle ne déteste pas les hommes. Loin de là. Elle dit d’ailleurs apprécier passer des vacances en leur compagnie, mais souhaite simplement permettre à ses consoeurs d’avoir le choix.

«Les femmes ont besoin de passer du temps entre elles, de songer à leur rêves et à leurs désirs», affirme un porte-parole de SuperShe au journal britannique The Independent. À l’heure actuelle, le projet est toujours en phase de construction et l’île n’est pour l’instant exploitée que par les amies de Kristina Roth. Lorsque tout sera fin prêt, les femmes intéressées devront soumettre une candidature expliquant leurs motivations, avant de faire leurs valises en direction de ce supposé antre de paix.

Newsletters

Poids, cheveux blancs, visage au naturel: le confinement a aidé des femmes à mieux s'accepter

Poids, cheveux blancs, visage au naturel: le confinement a aidé des femmes à mieux s'accepter

Plusieurs mois après le déconfinement de nombreuses femmes n'ont toujours pas renoué avec leurs habitudes cosmétiques pré-Covid, et comptent s'y tenir.

Refuser d'être enceinte pour préserver son corps, un motif pas si superficiel

Refuser d'être enceinte pour préserver son corps, un motif pas si superficiel

L'impact de la grossesse sur le corps peut être une raison de ne pas vouloir d'enfant. C'est aussi une manière de s'opposer à la dépossession systémique du corps de toutes les femmes.

La cour suprême de New York rouvre l'affaire Eric Garner

La cour suprême de New York rouvre l'affaire Eric Garner

Garner est mort en 2014, étouffé lors d'une intervention policière.

Newsletters