France

Croissance en hausse: la France de retour dans le peloton de tête?

Temps de lecture : 2 min

Emmanuel Macron a des soucis de président. Pas facile de transformer un pays qui n’aime ni les réformes, ni les changements, qui veut de l’autorité, mais demande de la concertation.

Les hôpitaux sont exsangues, les universités et les lycées en grève, un ministre est accusé de viol mais le président a une chance qui ne le quitte pas. La croissance s’établit à 1,9% en 2017, même si elle crée peu d’emplois et une enquête du Cevipof publiée par Les Échos montre que les Français, s'ils restent méfiants par rapport à leurs politiques accordent encore un certain crédit à leur président. Dans cet océan de méfiance, a-t-il une assise suffisante pour lui permettre de durer? Est-il le moteur de la croissance retrouvée ou récolte-t-il les fruits du quinquennat précédent?

Que retenir des résultats des premiers tours des deux législatives partielles, dans le Val d'Oise et dans le Territoire de Belfort, où Les Républicains ont repris des couleurs et LREM un peu de mal à tenir la distance?

Les accusations de viol contre Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics entérinent les divisions à droite, mais vont-elles déstabiliser le gouvernement? Doit-il démissionner?

Les réponses de Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, Roland Cayrol, directeur de recherche au CEVIPOF, Nicolas Prissette, éditorialiste politique, Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr dans «Politique», l'émission de Roselyne Febvre sur France 24 en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Charles Aznavour est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Après Edith Piaf, il était sûrement le chanteur français le plus connu à l’étranger. Pour Slate.fr, Bertrand Dicale, auteur de Tout Aznavour (First Editions) ...

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Newsletters