Parents & enfants

Donner vos vieux jouets à vos enfants, un cadeau empoisonné

Temps de lecture : 2 min

Cela semblait une très bonne idée de conserver vos petits voitures et vos jeux de construction pour les transmettre à votre progéniture. Jusqu'à ce que des scientifiques se penchent sur le sujet.

Vintage toys | Norbert Schnitzler via Flickr CC License by
Vintage toys | Norbert Schnitzler via Flickr CC License by

Il y a les parents qui fonctionnent façon Mari Kondo, faisant régulièrement du vide dans les jouets de leurs enfants afin que leur maison ne ressemble pas à un vaste capharnaüm. Et il y a ceux qui préfèrent monter au grenier la caisse de petites voitures et le baril de briques de construction afin que cela puisse profiter plus tard à des neveux, des cousines, voire des petits-enfants.

Relayée par la BBC, une récente étude scientifique vient de faire pencher la balance du côté des familles qui décident de faire du vide : garder ses jouets pendant des décennies afin de les transmettre aux générations futures ne serait en effet qu'une nouvelle manière de les empoisonner à petit feu.

Le problème vient du fait que les jouets produits au siècle dernier n'étaient pas aussi surveillés que de nos jours. D'après le docteur Andrew Turner, qui a dirigé cette étude à l'Université de Plymouth, l'exemple le plus frappant serait celui des Lego datant des années 70-80. «Les jouets de cette époque n'était pas testés, mais nous les transmettons quand même».

En utilisant des analyses par fluorescence sur des voitures, des trains, des personnages ou encore des puzzles, l'équipe du docteur Turner a démontré la présence de plusieurs éléments chimiques dangereux. Antimoine, barium, brome, cadmium, chrome, plomb et selenium : une belle brochette qui, même à faible dose, peut intoxiquer des enfants sur le long terme.

Rouge, noir, jaune

Portant sur 26 types de jouets fréquemment utilisés dans les familles et souvent transmis de génération en génération, l'étude a montré que 10 d'entre eux ne respectaient pas les actuelles directives européennes. Les éléments en plastique de couleur rouge, jaune ou noire seraient les plus toxiques. Le fait que les enfants les portent à la bouche est évidemment un facteur aggravant, susceptible d'augmenter la répidité de propagation des intoxications.

Précédemment, l'équipe du docteur Turner avait également mis en garde les spécialistes des vide-grenier et des brocantes contre l'achat de vieux verres en plastique sur les stands, ce plastique étant également à risques. De quoi nous passer définitivement l'envie de céder à nos envies de vintage.

Slate.fr

Newsletters

J'appelle ma mère tous les jours (ou presque)

J'appelle ma mère tous les jours (ou presque)

Ma mère et sa mère se sont parlé tous les jours de leur vie. Même quand ma grand-mère est devenue muette.

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

«La Fête des Mères», mais pas celle de l'engagement politique

Le gentil film-catalogue de Marie-Castille Mention-Schaar, qui sort opportunément à quatre jours de la fête des mères, évite avec souplesse toute forme de prise de position politique.

Parcoursup, une certaine vision de la société

Parcoursup, une certaine vision de la société

La nouvelle organisation de la répartition des futurs étudiants et étudiantes ne s'est pas faite sans heurt.

Newsletters