LGBTQ / Monde

Après le coming out de son fils, une mère appelle le bar gay de son quartier pour demander conseil

Temps de lecture : 2 min

Sa conversation pleine de bienveillance avec l'employée qui travaillait ce jour-là a été postée sur Facebook et est devenue virale.

Bar gay à New York en juin 2015. YANA PASKOVA/AFP
Bar gay à New York en juin 2015. YANA PASKOVA/AFP

En 2011, nos cousins Slate.com publiaient une série d'articles sur l'importance (et la lente disparition) des bars gays aux États-Unis. Dans une société devenue plus tolérante, ces lieux LGBT étaient-ils en train de devenir superflus? Une histoire publiée dans un journal local du Mississippi montre que non.

Après le coming out de son fils, une mère un peu perdue a eu l'idée d'appeler Sipps, le bar gay de la ville de Gulfport, pour demander conseil. L'employée qui travaillait au bar ce jour là, Kara Coley, a partagé leur conversation sur Facebook, et le post est devenu viral:

«-Bonsoir, bar Sipps à l'appareil!

-Vous êtes un bar gay?

-Euh... on est pour tout le monde mais oui, surtout gay.

-Est-ce que je peux vous demander...?

-Bien sûr

-Vous êtes lesbienne?

-Oui madame!

-Qu'est-ce que vous auriez voulu entendre de vos parents quand vous avez fait votre coming out?

-Hum...

-Mon fils vient de faire son coming out et je ne veux rien dire qui pourrait lui faire mal.

-Je pense qu'il faut qu'il sache que vous l'aimez et que vous l'acceptez. Est-ce que vous l'acceptez?

-Eh bien oui. Si c'est ce qu'il veut.

-Faites-lui savoir que vous l'aimez et que vous l'acceptez! À partir de là, tout se passera bien!

-D'accord merci.

-De rien et bonne chance!»

Kara Coley a précisé qu'en dix-sept ans de boulot dans les bars gays du sud du Mississippi, c'était la première fois qu'on lui avait demandé ce genre de conseil.

L'instinct de la mère –demander de l'aide à une personne gay plutôt que de juger– ainsi que la simplicité de la réponse de l'employée ont été célébrés dans les commentaires du post Facebook.

Cette discussion est d'autant plus remarquable que le Mississippi est un des États les plus conservateurs des États-Unis. Depuis 2016, une loi autorise les commerces et les fonctionnaires de l'État à refuser de servir des personnes LGBT si cela entre «en conflit» avec leur croyances religieuses.

Slate.fr

Newsletters

«J'ai 2 amours», un regard intelligent sur les amours plurielles

«J'ai 2 amours», un regard intelligent sur les amours plurielles

Diffusée jeudi 22 mars sur Arte dans son intégralité, la première saison de la série réalisée par Clément Michel se penche avec mordant et bienveillance sur les amours multiples. L'occasion de balayer idées reçues et généralités sur les différentes manières d'aimer.

Le voile n’est pas incompatible avec le féminisme

Le voile n’est pas incompatible avec le féminisme

La régression ne réside pas dans le fait de porter le voile, mais dans celui d’imposer aux femmes une norme vestimentaire.

Né.e.s jumelles, Laurens et Yentl sont maintenant frère et sœur

Né.e.s jumelles, Laurens et Yentl sont maintenant frère et sœur

«L'histoire que je raconte est très spéciale et privée», énonce la photographe Judith Helmer. Laura et Yentl sont deux «vraies» jumelles –des jumelles monozygotes qui ont partagé le sac amniotique et le placenta de leur mère. À ses 19 ans, Laura...

Newsletters