Monde

Et si la relocalisation des réfugiés passait par un algorithme ?

Temps de lecture : 2 min

Une équipe de chercheurs a créé un algorithme qui double la probabilité pour un réfugié de trouver du travail.

Des réfugiés Syriens au Liban en novembre 2017. JOSEPH EID / AFP
Des réfugiés Syriens au Liban en novembre 2017. JOSEPH EID / AFP

La relocalisation des réfugiés est un sujet sensible. En exemple le plan de la Commission européenne d’instaurer des quotas pour les différents pays européens qui s’est soldé par un échec. Même en France, ceux qui obtiennent l'asile ne trouvent pas toujours de travail autour de leur lieu de résidence. Pour répondre à ce problème, des chercheurs ont trouvé une solution originale : utiliser un algorithme.

C’est The Independent qui relaie l’étude, réalisée par des scientifiques européens et américains. Ceux-ci ont développé un programme, capable de prendre en compte les données relatives à une personne, pour déterminer l’endroit où ils devraient vivre. Les chercheurs ont analysé des dizaines de milliers de cas et sont arrivé à la conclusion que la probabilité pour un réfugié de trouver du travail était multipliée par deux avec l’algorithme.

Simple à mettre en place

Le choix de destination pour un réfugié est crucial. Comme l’explique The Independent, différentes études montrent que la ville d’accueil choisie à un impact sur le succès du demandeur d’asile. Sauf qu’aucun pays n’a pour l’instant de système parfait, qui mettrait en relation les compétences d’une personne avec les besoins d’une communauté. Aux États-Unis par exemple, les réfugiés sont envoyés là où il y a de la place, alors que la Suisse les répartit au hasard dans ses cantons.

L'algorithme prend en compte différents facteurs comme le niveau de langue, l’âge ainsi que la présence d’une communauté de réfugiés dans le lieu de relocalisation. Pour tester celui-ci, les chercheurs ont utilisé des données historiques, de 30 000 réfugiés déjà relocalisés.. Kirk Bansak, un scientifique de l’Université de Stanford et co-auteur de l’étude, explique d’ailleurs que la solution est simple à mettre en place :

«Notre but était de développer un outil qui, non seulement, fonctionnait bien, mais était aussi facile à déployer dans la vraie vie. En améliorant un processus déjà en place et en utilisant des données existantes, notre algorithme évitera les freins financiers et administratifs qui limitent souvent d’autres innovations.»

Newsletters

Aux États-Unis, le pire est à venir

Aux États-Unis, le pire est à venir

[BLOG You Will Never Hate Alone] Jamais depuis l'Allemagne nazie l'humanité n'a eu à composer avec une problématique aussi brûlante que celle d'une Amérique qui ne sait plus où elle habite.

La grotesque séance photo de Trump avec la Bible

La grotesque séance photo de Trump avec la Bible

Critiqué pour son manque de leadership, le président américain a tenté de réaffirmer son autorité en posant avec une bible devant une église de Washington.

Les massages au couteau, une pratique taïwanaise ancestrale

Les massages au couteau, une pratique taïwanaise ancestrale

Dans le dao liao, la tranche de la main est remplacée par des lames en acier.

Newsletters