France

L'épidémie de grippe A (H1N1) terminée en France

Slate.fr, mis à jour le 13.01.2010 à 18 h 54

Le nombre de cas de grippe  est «passé sous le seuil épidémique depuis deux semaines» a déclaré mercredi 13 janvier le Dr. Thierry Blanchon du réseau Sentinelles de l'Inserm à l'AFP.

Le nombre de consultations chez un médecin généraliste pour des cas de grippe (fièvre supérieure à 39 degrés) a chuté lors de la dernière semaine de 2009. La semaine dernière, l'incidence des syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimée à 130 cas pour 100 000 habitants soit en dessous du seuil épidémique qui est fixé à 182 cas pour 100 000.

«Le virus circule sûrement encore, mais c'est une circulation véritablement faible. Cela ne veut pas dire pour autant qu'il faut arrêter de se vacciner, car personne ne peut garantir que cette pandémie ne fera pas de rebond a cependant nuancé le Dr. Blanchon.

L'épidémie aura donc duré 16 semaines, peut-on lire sur le site sentiweb.com du réseau Sentinelles de surveillance de la grippe. Durant cette période, environ 3 465 000 personnes ont consulté leur médecin généraliste pour syndromes grippaux, dont environ 2 837 000 sont véritablement attribuables à la grippe, selon sentiweb.

Le blog «Le journal de la pandémie 2.0 revenait» de Slate s'interrogeait lundi 11 janvier sur les évolutions à attendre de la grippe:

L'heure n'est peut-être pas encore au bilan. On est probablement au milieu du gué, ou d'un gué, et nul ne sait véritablement ce qui va se passer à partir de maintenant. Le virus H1N1pdm n'a pas disparu de la planète et la quasi-totalité des virus de la grippe identifiés aujourd'hui dans le monde (et notamment en France) sont des virus de la nouvelle souche pandémique, preuve (si c'était nécessaire d'en disposer) qu'il y a bien eu une pandémie, et que cette pandémie a changé radicalement la donne en matière de circulation de la grippe dans le monde. Non ce n'est pas une invention des laboratoires pharmaceutiques !

Les souches saisonnières (H3N2 et H1N1) reviendront-elles, à la faveur notamment d'une immunité partielle d'une partie de la population comme le soutiennent certains ? Possible. Possible que non. La souche pandémique (H1N1pdm) reviendra-t-elle ? Sûrement. Cet hiver ou l'hiver prochain, mais son comportement très "grippal" ne nous laisse pas supposer qu'elle ne fera pas comme ses cousines.

[Lire l'article complet sur Libération]

Image de Une: Reuters

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte