Monde

Hijab découpé à Toronto, la police infirme la version de la victime

Temps de lecture : 2 min

La presse canadienne rapportait ce week-end qu'une jeune fille de 11 ans s'était fait découper son hijab en pleine rue, à Toronto. La police a depuis démenti.

Siapa Dia..? | dzorovia Flickr CC License by
Siapa Dia..? | dzorovia Flickr CC License by

Cet article a été modifié après la publication d'un communiqué par la police torontoise.

Ce week-end, le site de la Presse, au Canada, rapportait l'histoire de la jeune Khawlah Noman. Cette jeune fille de 11 ans racontait qu'un homme avait déchiré son hijab alors qu'elle se rendait à l'école avec son frère, le 12 janvier à Toronto.

Dans un communiqué publié lundi, les services de police de la ville ont indiqué «que les enquêteurs ont déterminé que l’agression n’avait pas eu lieu», sans plus de détails.

Cette dénonciation s'inscrit dans un contexte tendu pour les musulmans du Canada. Le 29 janvier prochain, cela fera un an que la mosquée de la ville de Québec a été attaquée, faisant six victimes. Selon les chercheurs, les actions de militants d'extrême droite se multiplient dans le pays d'Amérique du Nord. Elles sont le plus souvent dirigées contre des personnes musulmanes.

Pour dénoncer cette haine organisée, le Conseil national des musulmans du Canada a demandé au gouvernement fédéral de déclarer le 29 janvier jour de mémoire et de lutte contre l'islamophobie. Justin Trudeau et son équipe n'ont toujours pas donné de réponse à cette requête.

Newsletters

Comment la Chine gère la crise sanitaire liée au coronavirus

Comment la Chine gère la crise sanitaire liée au coronavirus

Le premier réflexe des autorités a été de cacher l'apparition de ce mal qui ne portait pas encore le nom de coronavirus. Le pouvoir est désormais mobilisé au maximum et veut le faire savoir.

En ville, les Britanniques ont 25 fois plus de risques de mourir de la pollution que d'un accident de la route

En ville, les Britanniques ont 25 fois plus de risques de mourir de la pollution que d'un accident de la route

Le problème est également de taille en France, où l'on dénombre 48.000 morts prématurées par an dues à la pollution.

En Syrie, la France a-t-elle eu tout faux?

En Syrie, la France a-t-elle eu tout faux?

Retour sur dix années de diplomatie impuissante avec l'ancien ambassadeur français à Damas, Michel Duclos.

Newsletters