Monde / Culture

Et si on écrivait tous en Chinois?

Temps de lecture : 2 min

Le système d'écriture par idéogrammes est-il le plus «universalisable»? Pas sûr.

Quelqu'un lit le Chinois? | AMD5150 via Flickr CC License by
Quelqu'un lit le Chinois? | AMD5150 via Flickr CC License by

«Et si nous utilisions tous le même système d'écriture tout en parlant des langues complètement différentes?» Ce vieux fantasme ouvre une courte vidéo publiée sur la BBC, intitulée «Devrions-nous tous écrire en Chinois?».

Avec un argumentaire convaincant, le narrateur expose d'abord les nombreux avantages du système d'écriture chinois. Contrairement à notre système occidental, le leur ne s'appuie pas sur «un alphabet fondé sur des sons, mais sur des symboles qui ont des significations précises». Résultat: des Chinois qui ne parlent pas le même dialecte peuvent se comprendre à travers l'écriture. Certains symboles sont mêmes communs au Japonais. Autres avantages: cette écriture est «très concise», et pourrait permettre «d'économiser du papier». Enfin, la beauté de sa calligraphie n'enlève rien à son côté pratique.

A priori, le Chinois pourrait faire une écriture universelle parfaite. Mais pas si vite, alerte-t-on dans la vidéo. Avec ses plusieurs milliers de caractères - au moins 64.000 - le Chinois s'apprend au prix de «plusieurs heures d'exercice par jour pendant toute la scolarité»... D'autant plus que si certains caractères ressemblent à ce qu'ils décrivent, d'autres sont extrêmement compliqués à calligraphier et à interpréter; dans la vidéo, le narrateur donne l'exemple d'un symbole qui compte pas moins de 57 traits. Tout ça pour signifier... une variété de pâtes. Bien sûr, il n'est pas utile de maîtriser ces dizaines de milliers de caractères pour s'exprimer. «Avec 5.000, vous êtes déjà bon», souligne Dirk Meyer, un professeur de philosophie chinoise à Oxford.

Nous ne sommes toutefois pas près d'enregistrer toutes les subtilités de ces quelques milliers de symboles. Les Chinois eux-mêmes ont de plus en plus de mal: déjà en 2012, Slate.com rapportait qu'ils étaient «"de moins en moins nombreux à utiliser la calligraphie traditionnelle", se servant désormais d’un ordinateur et de l’alphabet latin pour écrire». Et les idéogrammes de la Chine ne sont pas les seuls symboles concernés. C'est pourquoi, selon Dirk Meyer, tous se mettre au Chinois n'est pas une si bonne idée: face à de nombreux mots et langues qui disparaissent déjà chaque jour, adopter un système d'écriture universel ne ferait qu'«appauvrir» encore nos cultures.

Slate.fr

Newsletters

Donald Trump est «une personne horrible» selon son nouveau chef de cabinet

Donald Trump est «une personne horrible» selon son nouveau chef de cabinet

En tant que «chief of staff», Mick Mulvaney doit diriger la Maison Blanche.

En Suède, un syndicat utilise un algorithme pour savoir quand s’organiser, négocier ou manifester

En Suède, un syndicat utilise un algorithme pour savoir quand s’organiser, négocier ou manifester

Là-bas, 70% de la population est syndiquée.

Des États américains veulent financer les retraites en vendant du cannabis

Des États américains veulent financer les retraites en vendant du cannabis

Légalement, il va sans dire.

Newsletters