Monde

Le mur de Donald Trump n’en finit plus de devenir plus petit et plus cher

Temps de lecture : 2 min

La nouvelle version du plan de la Maison-Blanche coûtera près de 18 milliards de dollars.

/
Des prototypes du mur de Donald Trump. FREDERIC J. BROWN / AFP

18 milliards de dollars, soit environ 15,4 milliards d'euros. C’est la somme que l’administration de Donald Trump propose de dépenser sur 10 ans pour bâtir un mur entre les États-Unis et le Mexique. Cette fois-ci, sera-t-elle la bonne? La proposition phare de la campagne du président américain n’en finit plus d’être repoussée et de changer.

D’après le plan soumis par la Maison-Blanche au Congrès américain, 505 kilomètres seront construits d’ici à septembre 2027. Selon le Wall Street Journal, cela ramènera la longueur du mur à 1.552 kilomètres, soit environ la moitié de la frontière. À cela s'ajoutent 651 kilomètres de remplacement de barrières existantes ou d’une deuxième rangée de barbelés. Le plan n’a pour l’instant pas été présenté au public.

Proposition phare, et très clivante, de la campagne de Donald Trump en 2017, le mur n’en finit plus de se réduire. En juillet dernier, rappelle Quartz, le président américain prométtait que celui-ci mesurerait entre 1.448 et 1.127 kilomètres. Une baisse considérable quand on sait que le ministère de l’Intérieur américain prévoyait la construction d’au moins 2.050 kilomètres de mur au début de l’année.

Un coût exorbitant

Le prix de construction, du moins son estimation, s’est lui aussi complètement envolé. En février, l’équipe de Donald Trump estimait avoir besoin de 21,6 milliards de dollars pour construire ces 2.050 kilomètres, soit environ 8,6 millions de dollars par kilomètres. Le nouveau calcul fait grimper le coût de construction d’un kilomètre à près de 15 millions de dollars. Or, «au printemps dernier Trump affirmait que le projet entier ne coûterait que 10 milliard de dollars». La promesse que le Mexique paierait pour la construction semble également être passée à la trappe.

Ce fameux mur n’en finit plus de diviser, et certains Républicains ont d’ores et déjà annoncé refuser de dépenser autant d’argent pour la construction de cette frontière. Le projet, dont les prototypes ont été présentés au début du mois de septembre, a de toute façon été réévalué à la baisse. Exit les cloisons en bétons hautes de 19 mètres, le mur devrait se situer entre 5 et 9 mètres de hauteur. Un an après le début de sa présidence, le mur de Trump n’en est toujours qu’au stade de prototype.

Slate.fr

Newsletters

L'année 2019 pourrait devenir le cauchemar de Trump

L'année 2019 pourrait devenir le cauchemar de Trump

Perdre la majorité à la chambre, dont les représentants seront élus le 6 novembre prochain, serait pour le président américain un désastre personnel.

Macron à Washington: Make Flatterie Great Again

Macron à Washington: Make Flatterie Great Again

La stratégie du président français à l’égard de Trump n’a pas donné le moindre résultat. Les choses pourraient-elles changer?

Des jardins extraordinairement petits

Des jardins extraordinairement petits

L'Autriche compte 26.000 jardins ouvriers en périphérie des grandes villes. «Comme l'espace est limité, raconte Klaus Pichler, tout doit être bien organisé et, par conséquent, les jardins sont traités comme des salons en plein air.» Le photographe...

Newsletters