Monde

À Bruxelles, des tentes en carton pliables distribuées aux SDF

Repéré par Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 31.12.2017 à 10 h 48

Repéré sur Sud-Info, RTBF

La solution est originale et facilement transportable.

Un des abris en carton, le 29 décembre 2017 à Bruxelles. NICOLAS MAETERLINCK / Belga / AFP

Un des abris en carton, le 29 décembre 2017 à Bruxelles. NICOLAS MAETERLINCK / Belga / AFP

Du carton pour loger les SDF? Oui, mais pas comme vous l'imaginez. À Bruxelles, un nouveau projet a pour objet de distribuer des tentes portables faites en carton aux sans-abri. L'idée? Que celles-ci soient facilement transportables.

Appelé ORIG-AMI, il a été pensé pour que les utilisateurs puissent transporter facilement leur tente sur leur dos, explique Sud Info. Le carton est un isolant naturel et la tente peut se replier en accordéon pour être transportable aisément. D'autant que les vraies tentes sont interdites dans les rues de la capitale bruxelloise. La police locale a pour l'instant indiqué «tolérer» ces maisons de fortune.

Il y a actuellement au moins 26.000 personnes vivant dans les rues de Bruxelles, explique la RTBF. En raison du nombre de places limité en foyer, de nombreux hommes et femmes se retrouvent à passer la nuit dehors, dans le froid de l'hiver. Seules 20 tentes ont été distribuées pour l'instant, mais d'après Xavier Van der Stappen, l'un des fondateurs du projet, si le concept est adopté par les sans-abri, plusieurs centaines de tentes de ce type seront distribuées l’an prochain.

L'homme, président d'une association, prépare déjà la suite:

«L’an prochain, nous espérons produire un nombre important d’ORIG-AMI de seconde génération. Outre un partenariat avec des festivals où les ORIG-AMI pourront être "loués-achetés" par les festivaliers pour être ensuite distribués aux sans-abri, nous recherchons des partenaires et des sponsors. Chacun de nous peut aussi soutenir la démarche en parrainant un ORIG-AMI au prix unitaire de 30€».

Cette intiative n'est pas la première à essayer de résoudre le problème de personnes dormant dans la rue, qui est loin de toucher uniquement la capitale belge. Un peu plus tôt cette année, une association américaine proposait aux habitants de Portland de loger des sans-abri dans leur jardin. Et un millionaire voulait accueillir les SDF dans d'anciens containeurs

SDFBruxellesbelgiquetentecarton
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte