Boire & mangerMonde

Une loi pour que les producteurs de bière payent des taxis aux buveurs

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 29.12.2017 à 15 h 33

Repéré sur The Sacramento Bee

Dans plusieurs États américains, les services de VTC ont établi des partenariats avec des producteurs d'alcool afin de lutter contre la conduite en état d'ivresse.

Bière | ROBIN via Flickr CC License by

Bière | ROBIN via Flickr CC License by

À partir de janvier en Californie, les grands producteurs de bière seront autorisés à offrir à leurs clients des trajets gratuits en taxi ou VTC, une nouvelle loi dont le but est d'encourager les gens à ne pas conduire en état d'ivresse. 

Une quarantaine d'États américains autorisent déjà ces partenariats et depuis septembre, le brasseur Anheuser-Busch (qui produit les Budweiser) s'est allié à Lyft pour offrir 150.000 trajets gratuits aux amateurs de bière.

Les critiques de la loi en Californie pensent que ce genre de réductions de prix pourrait encourager les gens à boire plus, dans la mesure où les trajets gratuits pourraient être utilisés pour aller à un autre bar. Ils soulignent aussi que la conduite en état d'ivresse n'est pas le seul danger associé à la consommation excessive d'alcool.

En règle générale, Uber et Lyft essayent de se positionner en tant que défenseurs de la sécurité routière, et ont lancé des partenariats avec Mothers Against Drunk Driving, une association de lutte contre la conduite en état d'ivresse.

Même si les chauffeurs n'apprécient pas les clients qui vomissent dans leurs voitures, ils admettent aussi que le weekend, les personnes qui ont bu représentent une grande partie de leur clientèle. 

Le combat contre l'alcool au volant permet aux services de VTC (et aux producteurs de bière) de se donner une bonne image auprès du public, mais les études montrent que l'introduction d'Uber ou de Lyft n'a pas un impact clair sur la réduction des accidents liés à l'alcool. Les chercheurs ont effet trouvé que l'effet était très variable selon les villes.

Selon une étude de l'université de Pennsylvanie, les accidents liés à la conduite en état d'ivresse ont diminué à Portland et à San Antonio, mais pas à Reno, et le taux global d'accidents (y compris ceux qui ne sont pas liés à l'ivresse) n'a pas baissé. A Portland par exemple, même si le taux d'accidents liés à l'alcool a fortement baissé, les autres types d'accident ont augmenté, et les chercheurs se demandent si cet effet pourrait être lié au fait que les chauffeurs de VTC regardent beaucoup leur téléphone pour suivre les indications de navigation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte