MondeCulture

En appliquant une ruse des Simpson, la police britannique arrête 21 délinquants

Repéré par Léa Marie, mis à jour le 26.12.2017 à 17 h 12

Repéré sur Indy100

Les officiers ont usé d'un absurde stratagème dépeint dans un épisode du dessin animé.

Les Simpson: épisode 9, saison 8, «Les Ailes du délire» (capture)

Les Simpson: épisode 9, saison 8, «Les Ailes du délire» (capture)

On le sait, les Simpson s'avèrent souvent visionnaires. Quand il n'anticipe pas l'élection de Donald Trump ou le rachat de 21st Century Fox par Disney, le dessin animé culte semble inspirer la police britannique.

Afin de mettre la main sur plusieurs délinquants activement recherchés, les officiers de la South Yorkshire Police ont mis au point un ingénieux guet-apens... qui rappelle étrangement un extrait des Simpson. 

L'épisode 9 de la saison 8, intitulé Les Ailes du délire et diffusé en 1997, s'ouvre sur l'installation, par la police de Springfield, d'une large banderole sur la devanture de son antenne: «Distribution de bateaux aujourd'hui!» Une idée absurde –marque de fabrique des Simpson– signée chef Clancy Wiggum et censée rameuter les truands du quartier... qui pénètreront en réalité dans le commissariat et se feront passer les menottes. 

Aussi saugrenu soit-il, le stratagème a visiblement plu à la police du comté de Yorkshire du Sud, au nord de l'Angleterre, qui a tenté un plan similaire, baptisé «Opération Holly». Le principe: envoyer à plusieurs criminels présumés un faux bon cadeau pour un panier de Noël –comprenant notamment du champagne, du vin, du pudding et autres mets de fêtes. Le tout, accompagné du message suivant: «Herald Hamper, le nouveau spécialiste du panier de South Yorkshire, qui vous garantit la joie de Noël et des moments inoubliables pour chaque occasion!»


Source: South Yorkshire Police

Seule différence avec la technique des Simpsons: au lieu de se rendre au commissariat pour recevoir leur présent –ce qui aurait quand même été un peu gros– les concernés ont dû indiquer l'adresse et le moment auxquels ils souhaitaient se faire livrer. 

Hasard ou coïncidence? On ne le sait pas (encore). Mais en l'espace de deux jours, près de 21 personnes sont tombées dans le piège et se sont fait cueillir par de faux livreurs (mais de vrais policiers).

Démontrant la puissance de l'appât d'un festin gratuit, l'Opération Holly prouve également l'efficacité d'«approches alternatives», selon l'inspecteur de police britannique Lee Berry. «Nous continuerons à explorer de nouvelles pistes afin d'appréhender ceux que nous recherchons.», a-t-il ajouté. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte