Sciences / Santé

Un gel contraceptif pour hommes est à l'étude et ne présente que des avantages

Temps de lecture : 2 min

Une noisette de pommade freinerait la production de spermatozoïdes pendant 72h. 

 | efes via Pixabay License by
| efes via Pixabay License by

Messieurs, si vous n'avez pas été séduits par l'article de Jean-Marc Proust sur la vasectomie, une alternative moins engageante s'offre à vous: le gel contraceptif.

Des chercheurs américains se penchent en effet sur l'élaboration d'une nouvelle méthode de contraception exclusivement masculine: une pommade que vous appliquerez sur votre corps –comme une vulgaire crème hydratante– et que empêchera la production de spermatozoïdes.

On vous voit venir: «Non, pas besoin de l'étaler sur c****s», ironise Metro.co. Il vous faudra simplement faire pénétrer le gel sur vos bras et vos épaules. Une fois absorbée par votre peau, la substance atteindra votre système sanguin et diffusera deux hormones de synthèse, la testostérone et de la progestine. Ces dernières empêcheront vos testicules de produire une quantité normale de spermatozoïdes pour une durée de 72 heures environ. Et ce, avec l'équivalent d'une cuillère à café de crème seulement qui, assure le site Technology Review, sèche en une minute chrono. Une solution qui serait garantie sans effets secondaires indésirables.

Encore en phase d'expérimentation

Les tests cliniques officiels débuteront en avril prochain... et pourraient s'étendre sur quatre ans. Pour s'assurer de l'efficacité du gel contraceptif et de sa sûreté, 400 couples prendront part aux expérimentations. Les hommes devront appliquer le produit au quotidien; leurs partenaires auront elles-aussi recours à un moyen de contraception.

Les chercheurs analyseront ensuite les prélèvements de sperme jusqu'à ce que ces derniers contiennent moins d'un million de spermatozoïdes par millilitre –soit une quantité suffisamment basse pour éviter une grossesse. Lorsque ce niveau sera atteint, les femmes arrêteront de prendre leur contraceptif. Les couples en question n'auront alors recours qu'au gel pendant un an. Cette nouvelle méthode a toutefois déjà fait ses preuves lors d'une première étude expérimentale de six mois, menée en 2012.

Slate.fr

Newsletters

Neil Armstrong et Buzz Aldrin n'ont marché que sur une toute petite partie de la Lune

Neil Armstrong et Buzz Aldrin n'ont marché que sur une toute petite partie de la Lune

Leurs déplacements auraient pu tenir sur un terrain de foot.

«L'îlot de chaleur urbain» ou pourquoi il fait vraiment plus chaud en ville lors des canicules

«L'îlot de chaleur urbain» ou pourquoi il fait vraiment plus chaud en ville lors des canicules

Promis, ce n'est vraiment pas qu'une impression.

Le succès des théories du complot n'a rien d'un hasard

Le succès des théories du complot n'a rien d'un hasard

Du «moon hoax» aux Illuminati, il n'y en a jamais eu autant.

Newsletters