Tech & internet / Culture

Ce site vous indique si un film implique une personne accusée d'abus sexuels

Temps de lecture : 2 min

En un clic, vous saurez si un agresseur supposé a pris part au film que vous voulez visionner. 

/
Capture d'écran du site Rotten Apple

Vous connaissiez peut-être Rotten Tomatoes (littéralement «Tomates Pourries»), le site web de critiques de films le plus influent outre-Atlantique. Faites désormais la connaissance de Rotten Apples, une toute nouvelle plateforme qui vous permet de savoir si un film est lié, de près ou de loin, à un agresseur sexuel supposé.

Le principe est très simple: il vous suffit d'insérer le titre du film en question dans la barre de recherche. En un clic, les noms des membres du casting visés par un scandale sexuel apparaissent. Et ce, qu'ils soient acteurs, réalisateurs, producteurs ou encore scénaristes.

Si le long-métrage n'en implique aucun, la mention verte «Fresh apples» («Pommes fraîches») s'affichera sur votre écran. Dans le cas inverse, c'est le message «Rotten apples» qui apparaîtra en rouge flamboyant. Enfin, les internautes ont eux aussi la possibilité de soumettre des noms qu'ils considèrent avoir été oubliés, en cliquant sur l'option «si vous pensez qu'il y a une erreur, faites-le nous savoir en cliquant ici. Nous la rectifierons dès que possible». Quelques rapides simulations permettent de se rendre compte de l'étendue de ce fléau à Hollywood; la quantité de films «grand budget» pointés du doigt est immense.

Un outil pour mémoriser tous les noms

Rotten Apple a été conçu comme une réponse à la retentissante affaire Weinstein, à la suite de laquelles de nombreuses figures du cinéma (mais pas seulement) ont été accusées d'agressions ou crimes sexuels par des collègues. «On a remarqué que cet effet boule de neige rendait très difficile de mémoriser tous les noms cités dans des allégations», explique Tal Wagman, l'une des fondatrices du site, «on s'est alors dit que ce serait bien d'avoir un outil simple qui aiderait les gens à s'en informer».

Et ses créatrices ont vu juste. Depuis son lancement, il y a environ une semaine, Rotten Apples a déjà enregistré plus de trois millions de recherches. «L'écho est incroyable», raconte Justice Erolin, la codeuse du site.

À ceux qui y voient un système de délation généralisé bien trop poussif, Bekah Nutt, qui gère le service communication de l'interface, assure qu'il ne s'agit en aucun cas de dicter aux utilisateurs l'attitude qu'ils doivent adopter envers ces révélations, ni de les inciter à boycotter les films concernés. «Le but du site est de sensibiliser (encore) davantage le public à ce système de harcèlement sexuel généralisé dans l'industrie du film et de la télé, ainsi qu'à rendre leur consommation de ces derniers plus éthique.»

Pour le tester par vous-même, c'est par ici.

Slate.fr

Newsletters

Amazon empêche ceux qui n'ont pas acheté le livre de James Comey sur son site de le noter

Amazon empêche ceux qui n'ont pas acheté le livre de James Comey sur son site de le noter

Pour la version française, en revanche, ce n'est pas aussi restrictif.

Comment les entreprises nous ont persuadés que les tests de personnalité sont sympas

Comment les entreprises nous ont persuadés que les tests de personnalité sont sympas

Ce n'est pas un hasard si un simple test de personnalité sur Facebook a permis à Cambridge Analytica de récolter les données de millions d'utilisateurs.

Comment désactiver la reconnaissance faciale sur Facebook

Comment désactiver la reconnaissance faciale sur Facebook

Si vous ne faites pas attention à ce que vous acceptez, il est possible de faire marche arrière.

Newsletters