Monde

La réforme fiscale de Trump est aussi un désastre pour l'assurance maladie des Américains

Temps de lecture : 2 min

Le texte annule la règle qui obligeait tous les Américains à être assurés. Or si les jeunes en bonne santé n'achètent pas d'assurance, les prix vont automatiquement augmenter pour les autres.

Des manifestants contre la réforme fiscale de Trump font un sit-in, le 5 décembre 2017 à Washington | Drew Angerer / AFP.
Des manifestants contre la réforme fiscale de Trump font un sit-in, le 5 décembre 2017 à Washington | Drew Angerer / AFP.

La Chambre des représentants et le Sénat ont adopté la réforme fiscale de l'administration Trump mardi soir, avant d'annoncer qu'un second vote de la Chambre serait nécessaire pour une erreur de procédure. Le projet devrait finalement être approuvé mercredi, malgré l'opposition de tous les démocrates, qui sont minoritaires au Congrès.

La réforme de Trump, sa première victoire législative depuis son élection, est une réduction d'impôts pour les plus riches (en moyenne 51.000 dollars d'allègement fiscal pour les foyers gagnant plus de 730.000 dollars par an), qui va creuser le déficit budgétaire de 1.500 milliards de dollars en 1o ans.

Impact profond sur l'accès aux soins

Même s'il s'agit officiellement d'une réforme fiscale –qui fait de gros cadeaux aux entreprises et aux propriétaires de holdings immobilières–, cette loi, qui devrait être signée par Trump avant Noël, aura aussi un impact profond sur l'accès aux soins pour des millions d'Américains.

En effet, si les Républicains ont échoué à abroger Obamacare au Congrès cet automne, ils ont introduit dans ce texte fiscal une mesure qui met en danger le système d'assurance mis en place par le président Obama pour les Américains qui ne sont pas couverts via leur employeur.

Le «mandat individuel», qui est abrogé dans ce texte de loi, pénalisait les personnes qui n'achetaient pas d'assurance maladie (elles devaient payer une amende au moment de la déclaration d'impôt). L'idée était d'encourager tout le monde à s'assurer –même les jeunes en bonne santé– afin que les coûts soient moins chers pour tous. Si seules les personnes qui nécessitent des traitements coûteux s'assurent via Obamacare, les prix vont assurément augmenter pour tous.

Le Bureau du budget au Congrès, un organisme non partisan, estime que l'abrogation du mandat fera augmenter les prix de l'assurance de 10% et qu'en 2019, 4 millions de personnes n'auront plus les moyens de s'assurer.

Risque de coupes budgétaires pour Medicare

La réforme fiscale pourrait également mener à des coupes budgétaires de Medicare, l'assurance maladie publique pour les personnes de plus de 65 ans. Il existe en effet une règle du Sénat selon laquelle un fort déficit budgétaire doit être compensé par des coupes, et Medicare pourrait être visé.

Le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a promis que ces budgets ne seraient pas attaqués (pour convaincre les modérés de voter oui), mais la seule garantie que ce soit le cas est probablement un changement de majorité au Congrès aux élections de 2018.

Newsletters

Avec Trump, double portion de frites à la cantine

Avec Trump, double portion de frites à la cantine

Le président des États-Unis veut annuler des mesures destinées à lutter contre l’obésité infantile.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Éruption du volcan Taal aux Philippines, manifestations au Liban et fortes chutes de neige en Afghanistan et au Pakistan... La semaine du 11 janvier en images.

Selon Yelp, le meilleur resto des États-Unis est un kebab

Selon Yelp, le meilleur resto des États-Unis est un kebab

Un food truck de San Diego spécialisé dans les kebabs est l'établissement le mieux noté sur le site Yelp.

Newsletters