Sciences / Monde

Une entreprise chinoise utilise la reconnaissance faciale pour vendre ses poulets

Temps de lecture : 2 min

Les poulets sont munis de bracelets GPS à leur naissance, qui permettent aux consommateurs de suivre en temps réel leur évolution dans les fermes ou de retrouver leur fiche via smartphone une fois arrivés sur les étals.

Poulet d'élevage | Macman68 via Flickr CC License by
Poulet d'élevage | Macman68 via Flickr CC License by

Il y a quelques semaines, la Chine utilisait sa technologie de reconnaissance faciale pour interpeller un journaliste de la BBC. Comme il n'y avait pas de raison de limiter l'affaire aux humains, c'est désormais aux minois de poulets que la compagnie d'assurance ZhongAn Online cherche à étendre la reconnaissance faciale.

Le but est de permettre aux consommateurs de suivre, un peu comme s'il s'agissait de leur voiture Uber, le parcours du poulet qu'ils auront réservé dans une ferme d'agriculture «biologique». Les aventures de la volaille sont retransmises en direct par GPS, grâce à un petit bracelet électronique fixé sur sa patte dès sa naissance. Le consommateur devrait également pouvoir utiliser une technique de reconnaissance faciale s'il a du mal à reconnaître son poulet sur le moniteur relié à la ferme, ou sur les étals des marchés.

Un gadget pour citadins en manque de purin

À rebours peut-être du moteur de recherche alternatif DuckDuckGo, le projet s'intitule «GoGo Chicken» et il est destiné, selon l'expression heureuse de Quartz, à ces «citadins snobinards» soucieux de leur santé, qui se piquent de suivre à la trace le cycle de vie de leur nourriture, s'imaginant ainsi plus proches d'un système alimentaire le plus souvent hors vue sinon hors sol.

Depuis le lancement du projet en juin, 100.000 poulets ont reçu leur bracelet GPS; la firme a prévu d'en inclure 23 millions à sa chaîne de blocs d'ici trois ans. Elle a reçu à cet effet un soutien financier de la part du gouvernement local de la province de Anhui, mais aussi de prêteurs et d'assurances misant sur l'agriculture biologique.

Quand l'espérance de vie d'un poulet moyen élevé en batterie ne dépasse pas les 45 jours, celle des poulets connectés oscille entre trois et quatre mois.

«Quand vous faites les courses et que vous voyez un poulet, vous pouvez tout simplement regarder l'application de votre smartphone pour savoir son lieu de naissance, ce qu'il a mangé et combien de pas il a fait pendant sa vie», explique Chen Wei, le directeur général de la branche ZhongAn Tech.

Bientôt le tour des poissons?

Ces poulets connectés apparaissent comme un produit d'avenir, alors que le thème de l'hygiène alimentaire semble reprendre du poids en Chine, notamment aux yeux de la classe moyenne. Chen Wei va jusqu'à envisager des formes de «tourisme fermier» pour jeunes urbains en manque de nourriture locale, rapporte le South China Morning Post.

La reconnaissance faciale d'animaux, cette fois-ci domestiques, avait déjà été utilisée par Google pour les distinguer des humains sur les photos. L'entreprise chinoise réfléchit aujourd'hui à une façon de l'utiliser pour les élevages de poissons.

Slate.fr

Newsletters

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

Perdus, volés ou vendus, des équipements historiques ont échappé au fil du temps au contrôle de l’agence spatiale.

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Pour résister à la chaleur des villes, les escargots ont des coquilles plus claires

Une étude montre que les escargots n'ont pas la même couleur selon qu'ils vivent dans des milieux urbains ou naturels.

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Savoir rouler sa langue, un des principaux mythes sur la génétique

Il pourrait y avoir des points communs avec la capacité de faire bouger ses oreilles.

Newsletters