Monde

La Russie pourrait couper les câbles internet de plusieurs pays occidentaux

Temps de lecture : 2 min

Elle paralyserait ainsi l'économie de nombreux États de l'OTAN.

Navire américain et navire russe en mer Baltique  | Official U.S Navy Page via Flickr CC License by
Navire américain et navire russe en mer Baltique | Official U.S Navy Page via Flickr CC License by

«Une nouvelle menace potentiellement catastrophique», alerte Euronews. À elle seule, la Russie serait en mesure de suspendre les connexions internet du Royaume-Uni et d'autres pays occidentaux. C'est en tout cas ce qu'affirme Stuart Peach, le chef d'État-Major des armées britanniques.

Comment? En coupant des câbles de communication sous-marins liant l'Europe aux États-Unis, ainsi qu'à d'autres régions du monde. L'inquiétude monte alors que des navires russes ont récemment été repérés, à plusieurs reprises, aux abords des câbles dans l'océan Atlantique.

«Notre prospérité et notre mode de vie encourent un nouveau risque», selon Stuart Peach –également membre, depuis septembre dernier, du comité militaire de l'OTAN–, «à savoir le sectionnement de ces câbles qui sillonnent nos mers».

Le précédent de la Crimée

Un avertissement qui surgit juste après la publication d'un rapport rédigé par le think-tank Policy Exchange, d'après lequel 97% du réseau de télécommunications mondiale passerait par les câbles en question.

L'occasion de rappeler, pour le député conservateur britannique Rishi Sunak, qu'en vue de l'annexion de la Crimée en 2013, le Kremlin avait coupé ceux reliant la péninsule au reste du monde, privant ainsi d'internet les habitants du territoire disputé.

The Guardian se veut quant à lui plus prudent et souligne que les navires russes pourraient en réalité ne faire «que» puiser dans ces câbles, «comme le font les Américains et les Britanniques depuis fort longtemps», afin d'intercepter des données.

Le commandant Stuart Peach urge en tout cas l'OTAN à riposter face à la modernisation de la marine russe, qui, outre la construction de nouveaux navires et sous-marins, ne cesse de «perfectionner son arsenal de guerre de manière non conventionnelle».

En savoir plus:

Slate.fr

Newsletters

Ces élèves indiens payent leurs frais de scolarité en déchets plastiques

Ces élèves indiens payent leurs frais de scolarité en déchets plastiques

Au Nord de l'Inde, une école a remplacé les frais de scolarité par du plastique qui est recyclé sur place.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Démission de Theresa May, manifestations en Indonésie contre la victoire du président Joko Widodo et durcissement de la légalisation sur l'avortement aux États-Unis... La semaine du 18 mai en images.

La Russie s'est bien immiscée dans les dernières élections européennes

La Russie s'est bien immiscée dans les dernières élections européennes

Des chercheurs ont analysé l'activité de comptes Twitter associés au Kremlin.

Newsletters