Santé

Le vapotage et le cannabis sont plus populaires que la cigarette chez les adolescents américains

Temps de lecture : 2 min

Certains jeunes lycéens utilisent d'ailleurs leur vapoteuse pour fumer de la marijuana.

/
Une e-cigarette | Vaping 360 via Flickr CC License by

Aux États-Unis, les jeunes délaissent de plus en plus la cigarette. C'est ce que montre la nouvelle édition de l'étude Monitoring the Future, pilotée par l'Institut national sur l'abus de drogues. Depuis 1975, cette grande enquête mesure et analyse la consommation de drogues chez les jeunes de niveaux équivalents à la 4e, à la Seconde et à la Terminale. Cette année, seulement 4,2% des élèves dans leur dernière année de lycée fumaient du tabac au quotidien; ils étaient 24,6% en 1997, année où la cigarette était la plus populaire.

Beaucoup de ces jeunes se tournent en revanche vers le vapotage. En 2017, 28,2% d'entre eux l'avaient testé. Et nombreux sont ceux qui utilisent ce nouvel outil pour goûter au cannabis. Interrogés sur le contenu de leur vapoteuse la dernière fois qu'ils l'ont sortie, 11,1% des élèves de Terminale reconnaissent y avoir mis de la marijuana ou du haschish. Plus de la moitié en revanche affirment avoir vapoté «juste des arômes», et 32,8% de la nicotine.

Le cannabis est donc bien plus populaire qu'il y a quelques années, dépassant le tabac notamment chez les fumeurs réguliers de Terminale; ils sont 6% à fumer de l'herbe tous les jours, contre 4,2% à préférer la cigarette. On ne connaît en revanche pas les chiffres sur les vapoteurs quotidiens.

Si ces résultats sont encourageants au regard de la baisse de la consommation de cigarettes (et de la plupart des drogues opiacées par ailleurs), la hausse de la popularité du cannabis et de la vapoteuse inquiètent les spécialistes. Interrogé par le New York Times, le vice-directeur de l'institut en charge de ce sondage, le Docteur Compton, reste prudent:

«Nous ne connaissons pas encore les effets du vapotage sur la santé. [...] Nos inquiétudes portent sur la manière dont celui-ci peut devenir un nouvel outil offrant [aux jeunes] de nouvelles façons de s'exposer à la nicotine et à la marijuana.»

Même s'il est en effet difficile de discerner le vrai du faux dans les études sur le vapotage, celui-ci est tout de même perçu par certains experts comme «une alternative plus saine aux cigarettes traditionnelles, parce qu'il n'inclut pas les susbstances cancérigènes engendrées par la combustion du tabac», rappelle le New York Times.

Slate.fr

Newsletters

Commotions cérébrales: l'ovalie jusqu'à la folie

Commotions cérébrales: l'ovalie jusqu'à la folie

Une étude médicale sans précédent démontre que les commotions cérébrales augmentent le risque futur d’affections neuro-dégénératives et de maladie d’Alzheimer. Dans le même temps, le jeu de rugby devient de plus en plus violent.

Que faire pour les 20% de la population souffrant d'au moins une maladie mentale?

Que faire pour les 20% de la population souffrant d'au moins une maladie mentale?

La stigmatisation des malades mentaux continue à contrarier la prise en charge de beaucoup d'individus.

Vous avez mal, mais aucune raison d'avoir mal. On vous explique

Vous avez mal, mais aucune raison d'avoir mal. On vous explique

À l'origine de ces souffrances qui empoisonnent la vie sans qu'on sache vraiment d'où elles viennent.

Newsletters