Sciences / Monde

En Chine, un journaliste est repéré par les caméras de surveillance et arrêté en 7 minutes chrono

Temps de lecture : 2 min

Une expérience glaçante qui démontre la puissance du système de sécurité chinois.

Capture vidéo BBC News via Twitter
Capture vidéo BBC News via Twitter

Sept minutes. C'est le temps qu'il aura fallu aux caméras de vidéosurveillance chinoises pour identifier un journaliste britannique. John Sudworth s'était rendu dans la ville de Guiyang, dans la province du Guizhou, pour évaluer l'efficacité du réseau de caméras installé par la Chine sur pratiquement tout son territoire, rapporte Techcrunch.

Pour cela, la photo du correspondant de la BBC a été enregistrée, avec la complicité des autorités, dans la base de données des habitants de la ville. L'homme a ensuite été ajouté à la liste des individus recherchés par la police. Après quoi il est allé se promener et raconte avoir été repéré par des caméras de surveillance dès sa descente de voiture. Immédiatement reconnu, il se fera arrêter quelques minutes plus tard. Sept pour être précis.

Le système de sécurité le plus étendu au monde

Glaçant mais pas si étonnant que ça, souligne Tech Crunch, sachant que la Chine dispose du système de sécurité le plus pointu et le plus étendu au monde. En tout, près de 170 millions de caméras de vidéosurveillance seraient disséminées à travers le pays. Un chiffre censé être multiplié par trois d'ici à 2020.

Pour les citoyens chinois lambda, pas besoin de fournir une photo: afin d'alimenter leur base de données, les policiers utilisent celle de leurs papiers d'identité. Leur système de reconnaissance faciale ultra-sophistiqué se charge du reste.

Le gouvernement de Xi Jinping n'est pas le seul à bénéficier de cette technologie, également utilisée par des entreprises privées. Un moyen, entre autres, de garder un œil sur leurs employés ou de veiller au bon fonctionnement des machines.

«Une expérience effrayante qui met précisément en exergue les potentielles dérives d’un tel réseau de surveillance», commente le site Siècle digital.

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi 22°C n'est pas la température idéale

Pourquoi 22°C n'est pas la température idéale

Cessez de vouloir absolument vivre dans une pièce où il fait 22°C. Cette température ne vous rendra pas plus productif, pire, elle augmenterait l'émission de gaz à effet de serre.

Les animaux domestiques peuvent eux aussi donner leur sang

Les animaux domestiques peuvent eux aussi donner leur sang

La plupart des propriétaires n'ont jamais entendu parler de cette possibilité, qui permet pourtant de sauver des vies.

Pour lutter contre le réchauffement climatique, commencez par en parler à votre entourage

Pour lutter contre le réchauffement climatique, commencez par en parler à votre entourage

Les discussions avec nos proches pourraient enrayer le climatoscepticisme.

Newsletters