Monde

L'armée américaine croule sous les images des drones

Temps de lecture : 2 min

Les très nombreux drones télécommandés de l'armée américaine en Afghanistan envoient beaucoup trop de vidéos. Les petits avions sans pilote ont collecté cette année 3 fois plus d'heures de vidéo qu'en 2007. Il faudrait 24 ans pour les regarder toutes en continu. Les analystes ne savent plus quoi regarder ni comment se servir du flot d'images qui leur parvient.

Le volume d'images ne devrait pourtant pas cesser de croître puisque chaque année la flotte des drones s'agrandit sur la zone... et que les nouveaux modèles sont équipés de plusieurs caméras (pour filmer jusqu'à 30 angles différents pour les derniers imaginés). Certaines images sont analysées dans l'immédiat par les spécialistes, d'autres sont obligatoirement stockées pour une analyse plus fine de la stratégie des insurgés. Mais la tâche devient de plus en plus pénible.

Consciente de ces défaillances, l'armée américaine se tourne vers l'industrie télévisuelle pour apprendre à gérer et monter rapidement un stock d'images afin de faciliter l'analyse.

Le problème de décodage par les agences gouvernementales des images des drones a été soulevé par la commission sur le 11 septembre et par Barack Obama après la tentative d'attentat à la bombe sur le vol de Détroit.

Les militaires s'appuient sur les vidéos pour repérer les caches des insurgés et les placements de bombes sur les routes. L'utilisation des drones ne devrait pas s'arrêter de sitôt, mais la rationaliser va être une tâche difficile. L'armée prévoit le recrutement de près de 2.500 analystes supplémentaires, mais aussi de réfléchir aux zones les plus stratégiques à espionner. Selon un chef du bureau de la lutte contre le terrorisme, il va falloir que l'armée apprenne à se servir correctement de la technologie qu'offrent les drones.

[Lire l'article complet sur le New York Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Image de Une: Un drone. Wikimedia Commons

Newsletters

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

Trente ans après sa dissolution, l'URSS est-elle en train de se reconstituer en Asie centrale?

L'envoi de 3.000 soldats de l'OTSC pour soutenir le régime du président Tokaïev au Kazakhstan laisse deviner les objectifs stratégiques de Vladimir Poutine.

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Qatar, Chine, Arabie saoudite: les événements sportifs de 2022 seront plus politiques que jamais

Jeux olympiques d'hiver en Chine, Coupe du monde de football au Qatar, Rallye Dakar en Arabie saoudite… La carte des méga-événements de l'année révèle l'émergence d’une nouvelle économie géopolitique du sport.

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Malgré l'arrivée d'Omicron, l'industrie maintient ses activités coûte que coûte.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio