France

C'est cadeau: le grand best-of des wauquiezeries

Temps de lecture : 3 min

Ce n'est pas une blague, le futur leader de la droite, c'est lui. Pourtant, Laurent Wauquiez, il en dit des âneries. Sélection collector.

PATRICK HERTZOG / AFP
PATRICK HERTZOG / AFP

Pendant qu’on s’épanche sur la mort de Johnny et que le monde est au bord d’une Troisième Guerre mondiale, on oublie un peu vite qu’on vit une époque où Laurent Wauquiez a toujours un avenir politique. Ça n’a l’air d’inquiéter personne.

Quand on parle de Laurent Wauquiez, on atteint toujours le point diplômes. Alors commençons par là. Hypokhâgne et khâgne à Henri-IV, Normal Sup, Sciences Po, un DEA de droit, reçu premier à l’agrégation d’histoire et premier de sa promo de l’ENA. Ok, j’admets que le type est brillant. (À ce niveau-là, il ne s’agit plus seulement d’être bosseur, c’est vraiment impressionnant.) Je n’ai aucun doute sur ses énormes capacités intellectuelles. Mais franchement, ça sert à quoi d’être hyper intelligent si on s’assoit sur son cerveau comme si c’était un vulgaire coussin anti-hémorroïdes et qu’on se contente de proférer une litanie d’approximations et de fausses infos?

Laurent Wauquiez, c’est aussi la preuve vivante qu’intelligence et éthique personnelle ne sont pas forcément comme les deux doigts de la main. On peut être extrêmement brillant et mettre ses capacités uniquement au service de sa carrière. La question n’est plus de savoir s’il adhère à tout ce qu’il dit et déterminer le degré de démagogie de son discours. Tenir des propos stigmatisants et propager des idées fausses est dangereux.

À la veille de son sacre en tant que bâtisseur du renouveau de la droite (et c'est Nadine Morano qui le dit), je vous propose de choisir votre déclaration préférée de Laurent Wauquiez que nous appellerons une «wauquiezerie».


Une wauquiezerie, c'est comme ces bonbons à la liqueur dégueulasses qu'on vous a offert et qui vont traîner chez vous après les fêtes. À chacun et chacune de déterminer si sa préférence ira à une affirmation mensongère, un gros cliché, une remarque raciste ou un propos anti-pauvres. Au vue de la richesse du corpus, il m’a semblé préférable de diviser en plusieurs catégories.

Choisissez votre wauquiezerie préférée sur… l’assistanat.

«Notre pays croyait au travail, il a basculé dans la culture de l'assistanat.»

«Si jamais, quand vous tombez malade, cela n'a aucun impact sur votre indemnité et votre salaire, ce n'est pas très responsabilisant

«Cette question de la différence entre le travail et l'assistanat est aujourd'hui l'un des vrais cancers de la société française.»

Au sujet du mariage pour tous.

«Au lieu d'être le projet de tolérance dont se réclament ses défenseurs, cette réforme est d'abord la réforme du rejet, du mépris et de la haine à l'égard des religions.»

Quant à la question «Ça veut dire que vous considérez que l'homosexualité est contraire à vos valeurs?» Il a répondu:

«Non, pas du tout... Euh... Euh... Oui... Elle est...»

Au sujet de l'immigration.

«Je suis contre l’accueil des migrants dans notre région et je ne l’accompagnerai pas.»

«L'immigration du social –ceux qui viennent toucher nos prestations sociales– qui a remplacé l'immigration du travail.»

«C'est à l'étranger qui arrive en France de s'adapter et non pas à la France de s'adapter à l'étranger.»

«L’Europe doit assumer une politique offensive d’aide au développement tournée vers les populations chrétiennes opprimées.»

Au sujet de l'islam.

«Dans la plupart de nos abattoirs, on abat avec des techniques halal!»

«L’islam intégriste prend en otage l’islam. Ce sont des thèmes que je connais un peu. Je parle arabe.»

Politique.

«Est-ce que de Gaulle appelait à voter Guy Mollet? J’aimerais bien que chacun réfléchisse à ça.»

«Les subventions ont beaucoup trop profité ces dernières années à des écologistes dogmatiques et guidés par des motifs purement idéologiques.»

«Tu sais pourquoi on va gagner? Parce qu'on a las bolas grosses comme ça!»

Il a proposé de «fermer les formations fantaisistes comme celles des métiers du cirque et des marionnettistes» et d'«ouvrir des formations débouchant sur des vrais jobs» comme «l’aide au maintien à domicile, le digital et le numérique, la chaudronnerie, le conseil à la création d’entreprises, la plasturgie».

Choisis ta maxime de vie.

«On ne peut pas anticiper ce qui n'est pas anticipable, mais on peut prévoir ce qui est prévisible.»

«Je dis ce que j’exprime.»

«Moi j’avance, je laisse les esprits chagrins dans le rétroviseur.»

«Je veux renverser la table.»

«Mon choix a été de me laisser transpercer par le réel.»

«Ce qui m'intéresse, c'est que le chat attrape des souris.»

«Depuis trop longtemps, on ne dit plus les choses. Et à force de ne plus les dire, on a fini par ne plus les voir. Alors je vous le dis très simplement: la tête dans le sable pour plaire aux bonnes consciences, c’est terminé!»

«J’ai toujours constaté que la sincérité payait. Je déteste l'eau tiède.»

En bonus, une de mes favorites: «Le classement de l’ENA est complètement stupide.»

Ce texte est paru dans la newsletter hebdomadaire de Titiou Lecoq. Pour vous abonner c'est ici. Pour la lire en entier:

Titiou Lecoq

Newsletters

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Mort de Charles Aznavour: «Il avait des carrières différentes dans chaque langue»

Charles Aznavour est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans. Après Edith Piaf, il était sûrement le chanteur français le plus connu à l’étranger. Pour Slate.fr, Bertrand Dicale, auteur de Tout Aznavour (First Editions) ...

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Newsletters