Monde

Le premier concours de Mister Gay Chine

Temps de lecture : 2 min

Défiler en maillot de bain, chanter, danser et répondre à des questions, voilà le programme pour les  huit finalistes du concours de Mister Gay Chine. Le vainqueur ira en Norvège pour la finale mondiale. C'est un événement sérieux, précisent les organisateurs, c'est en tout cas le premier concours de ce type en Chine. Pour The Guardian, qui raconte cette histoire, cela révèle un changement d'attitude vis à vis de l'homosexualité dans ce pays.

Pourtant peu de candidats acceptent de donner leur nom complet et les medias traditionnels ne sont pas conviés. Dans ce pays, les rapports homosexuels étaient illégaux jusqu'en 1997 et l'homosexualité classée comme une maladie mentale il y a encore neuf ans. L'année dernière, une première gay pride s'est tenue à Shanghai mais sans parade. Car toutes ces manifestations doivent rester discrètes, et la tolérance des autorités locales est très variable, relativise le quotidien britannique.

[Lire l'article complet sur The Guardian]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Gay Pride à Paris via Flickr

Newsletters

À Hanoï, le retour de la propagande de rue par haut-parleurs 

À Hanoï, le retour de la propagande de rue par haut-parleurs 

Les autorités locales prévoient d'installer des haut-parleurs partout dans la capitale du Vietnam pour des annonces quotidiennes. 

L'azulejo, le carré de céramique qui passionne au-delà du Portugal

L'azulejo, le carré de céramique qui passionne au-delà du Portugal

Après avoir manqué de sombrer dans l'indifférence, cet artisanat importé il y a treize siècles connaît un rebond appréciable.

San Servolo, l'île vénitienne dont on ne ressortait pas en vie

San Servolo, l'île vénitienne dont on ne ressortait pas en vie

Pendant plus de deux siècles, cette île minuscule de la lagune de Venise abrita un sordide asile d'aliénés. Malades mentaux, marginaux, vagabonds... Tous ceux que la société vénitienne considérait comme déviants devaient passer le reste de leur vie reclus dans cette prison entourée d'eau.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio