France

Fadela Amara: «Il faut nettoyer au kärcher cette violence»

Slate.fr, mis à jour le 11.01.2010 à 10 h 24

Dans un entretien au Progrès paru lundi 11 janvier, la secrétaire d'Etat chargée de la Politique de la ville a repris à son compte l'expression de Nicolas Sarkozy «nettoyer au kärcher» pour parler de la sécurité dans les cités.

«Fadela Amara a toujours son franc parler, écrit Le Parisien. Emboîtant le pas du président de la République, la secrétaire d'Etat à la Ville aime à faire appel aux phrases choc quand il s'agit d'évoquer la violence en banlieue.» Interrogée sur la mort d'un enfant de 12 ans lors d'une fusillade en pleine rue à Lyon en décembre, elle a répondu:

Il faut agir, et je suis scandalisée quand j'entends que la sécurité est un discours de droite: l'ordre républicain est émancipateur. Rappelez-vous le «kärcher» de Nicolas Sarkozy: on a oublié qu'il a dit cela alors qu'un jeune de 11 ans avait été tué en nettoyant la voiture de son père ! Oui, il faut «nettoyer au kärcher», nettoyer cette violence qui tue nos enfants dans les cités.

Le jeune Amar est tombé sous les balles au cours d'un règlement de comptes, mortellement touché, alors qu'il allait chercher du pain, dimanche 13 décembre. «Il ne s'agit pas d'une guerre entre bandes comme on peut en voir en région parisienne, il s'agit d'une bagarre dérisoire qui a pris des proportions insensées», avait déclaré Jean Varaldi, procureur adjoint au parquet de Lyon.

Sur le thème de la sécurité, Fadela Amara a également insisté sur le fait que l'insécurité est avant tout un problème qui touche les plus défavorisés: «Le droit à la sécurité n'est pas réservé aux bourgeois, il existe d'abord pour les plus pauvres. La République doit protéger les faibles et le Président l'a résumé d'une phrase simple: il faut donner plus à ceux qui ont moins.»

Les propos de Nicolas Sarkozy sur le «kärcher» datent déjà d'il y a presque cinq ans. En 2005, alors ministre de l'Intérieur, il avait multiplié les déclarations choc sur la sécurité et les banlieues, parlant de «nettoyer au kärcher» les banlieues et des «racailles». Le Parti communiste, Noël Mamère et André Vallini, secrétaire national du PS chargé de la justice et de la sécurité, avaient notamment réclamé sa démission.

[Lire l'article complet sur leprogres.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Image de Une: Fadela Amara, MEDEF, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte