Culture

Vegans, végétariens, intolérants... Appréhendez-vous les repas de fin d'année?

Temps de lecture : 2 min

Participez à notre appel à témoignages.

Interprétation libre à partir d'une capture d'écran de «Bad Santa» / Montage Slate.fr
Interprétation libre à partir d'une capture d'écran de «Bad Santa» / Montage Slate.fr

Les discussions autour de la politique ont longtemps rythmé, voire secoué, les repas de fin d'année. Mais, avec le temps, un autre sujet s'est invité à table: l'alimentation. Ainsi, pour des personnes qui suivent un régime particulier, pour des raisons de santé (intolérances, allergies...) ou des motivations politiques et éthiques (végétarisme, végétalisme, véganisme), cette période de l'année peut, en effet, s'avérer quelque peu délicate.

Voilà pourquoi nous avons besoin de votre ressenti. Si vous appréhendez les repas de fêtes, si vous craignez les réactions de votre entourage ou si vous avez déjà préparé un statagème pour profiter malgré tout du moment à table sans avoir à vous justifier ou vous rabattre sur les accompagnements, racontez-nous!

L'appel à témoignages est disponible ici ou ci-dessous:

Slate.fr

Newsletters

Pour prendre conscience du talent d'Aretha Franklin, il faut écouter «One Step Ahead»

Pour prendre conscience du talent d'Aretha Franklin, il faut écouter «One Step Ahead»

Depuis l’annonce de sa mort, les tubes de la chanteuse tournent en boucle. Superbes, certes, mais pas autant que «One Step Ahead», chanson qui résume parfaitement cette facette intimiste moins connue de la reine de la soul.

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

L'esthétique des laveries automatiques londoniennes

Joshua Blackburn adore les laveries automatiques. De là lui est venue l'idée du projet Coinop_London: dresser le portrait de Londres à travers ses laveries. «J'aime l'idée de se concentrer sur une petite tranche de la vie urbaine pour voir ce...

«Sexcrimes», objet cinématographique jouissif et stimulant

«Sexcrimes», objet cinématographique jouissif et stimulant

Le thriller à tiroirs de John McNaughton aurait pu tomber dans l'oubli. C'était sans compter sur sa posture terriblement aguicheuse, ses rebondissements mémorables et son second degré permanent.

Newsletters