Monde

Des chauffeurs trompent le GPS Uber pour augmenter le prix de la course

Temps de lecture : 2 min

Après une chute des prix de 40%, les chauffeurs nigérians tâchent de se rattraper en prenant des chemins détournés.

Lagos : PIUS UTOMI EKPEI / AFP
Lagos : PIUS UTOMI EKPEI / AFP

À Lagos, certains chauffeurs trafiquent leur itinéraire GPS et en profitent pour augmenter le prix d'une course pour les clients d'Uber. En utilisant l'application Lockito, initialement créée pour effectuer des tests de géolocalisation –utiles notamment aux développeurs–, ils génèrent un second itinéraire, qui vient tromper le calcul réalisé. L'application ne sachant faire la différence entre les deux, elle les cumule, pouvant doubler ou quintupler le prix de la course avant même que le passager ne soit monté dans la voiture.

L'arnaque, utilisée par plusieurs chauffeurs au Nigeria, est une réponse à la politique d'écrasement des prix mise en place par Uber en mai, rapporte Quartz. Les tarifs avaient chuté de 40%, sous prétexte de permettre à plus de gens d'utiliser le service. «Cela condui[ra] les chauffeurs à passer plus de temps avec des passagers qui payent, et leur offrira la possibilité de gagner la même chose ou plus», avait alors argué l'entreprise.

Des chauffeurs précaires

Après quelques vaines protestations, les chauffeurs tâchent donc de se débrouiller comme ils peuvent. Williams, un chauffeur Uber qui a demandé à ce que son vrai nom ne soit pas cité, explique que s'il utilise Lockito –environ cinq fois par semaine–, c'est d'abord pour s'assurer de pouvoir payer son partenaire, propriétaire de la voiture, à la fin de chaque semaine. Selon lui, c'est le cas de la majorité des chauffeurs nigérians, qui ne possèdent pas leur propre véhicule, et doivent s'acquitter de ces frais d'intermédiaire supplémentaires.

Leur situation est d'autant plus précaire que le Nigeria sort de cinq années de récession économique et que 42,4% de la population du pays vit dans une extrême pauvreté, d'après la World Poverty Clock. «Si vous bloquez ce Lockito aujourd'hui, un autre sortira demain», affirme un chauffeur.

Mais cela ne semblerait pas à l'ordre du jour. Certains conducteurs accusent Uber de connaître l'existence et l'utilisation frauduleuse de cette application et de ne rien faire pour l'endiguer, souhaitant toujours maximiser ses profits.

«Si vous utilisez Lockito avec Uber, l'application vous dira: “fausse localisation détectée“. [...] Vous cliquez alors sur “Ok”, et malgré tout, vous prenez l'argent», ajoute Williams.

Un statut en question

Malgré un démenti dans lequel Uber souligne que les passagers victimes de fraude seront remboursés s'ils se manifestent, l'application fonctionne toujours. Ça n'est plus le cas sur Taxify, la concurrente principale d'Uber au Nigeria, qui a effectué une mise à jour pour bloquer l'utilisation concomitante de Lockito.

Un peu plus tôt ce mois-ci, deux chauffeurs travaillant avec Uber, Oladayo Olatunji et Daniel John, ont attaqué l'entreprise pour obtenir le titre d'employé, en place de celui de contractuel indépendant. Tandis qu'Uber s'obstine à chercher des chemins détournés pour «augmenter et optimiser» sa rentabilité, les chauffeurs tâchent, quant à eux, de défendre au mieux leur feuille de route.

Slate.fr

Newsletters

Al-Qaida diffuse le bêtisier d'une vidéo de Daech

Al-Qaida diffuse le bêtisier d'une vidéo de Daech

Les djihadistes d'Al-Qaida ont tenté de ridiculiser les membres du groupe État islamique au Yémen en publiant les images d'un combattant interrompu par un oiseau.

Kamala Harris, seule candidate démocrate à pouvoir battre Trump?

Kamala Harris, seule candidate démocrate à pouvoir battre Trump?

La sénatrice de Californie, encore une outsider il y a quelques semaines, joue des coudes avec le favori de la primaire démocrate, l'ancien vice-président Joe Biden.

En Angleterre, une pub avec deux pères incompétents interdite pour sexisme

En Angleterre, une pub avec deux pères incompétents interdite pour sexisme

La représentation de deux jeunes pères ayant du mal à gérer leurs enfants a été jugée sexiste par l'autorité des standards de publicité.

Newsletters