Monde

Les Afro-Américains écopent de peines de prison 20% plus longues que les Blancs

Repéré par Léa Marie, mis à jour le 21.11.2017 à 14 h 54

Repéré sur Huffington Post

Les inégalités du système judiciaire américain sont une nouvelle fois pointées du doigt. 

https://pixabay.com/en/american-flag-usa-barded-wire-2054414/

Tayeb MEZAHDIA via Pixabay

À crime équivalent, les citoyens noirs américains seraient condamnés à des peines d'emprisonnement 19,1% plus longues que celles des citoyens blancs. C'est ce que souligne le dernier rapport de la U.S Sentencing Commission (agence indépendante de la branche judiciaire américaine), qui a passé au crible les peines de prisons prononcées à l'échelle fédérale entre le 1er octobre 2011 et le 30 septembre 2016. 

Voulant s'assurer qu'aucun autre facteur n'expliquerait cette disparité, les membres de la commission ont vérifié les casiers judiciaires des prévenus —les récidivistes écopant naturellement de peines plus lourdes. Mais il n'en est rien: lors d'une étude sur les peines prononcées en 2016, les chercheurs ont constaté, après analyse de l'historique pénal des criminels, que les hommes noirs écopaient de peines 20,4% plus longues que les hommes blancs. Un précédent rapport de l'USSC, basé sur la période 2007-2011, témoignait lui aussi de chiffres équivalents.

Des inégalités croissantes 

Les inégalités raciales au sein du système pénal américain ne vont pas en s'améliorant. Exceptée une baisse constatée en 2003, elles ont considérablement augmenté ces deux dernières décennies. L'écart entre les peines envers hommes noirs et celles des hommes blancs avoisinait les 11% de 1998 à 2003, année durant laquelle il s'est abaissé à 5%... pour repartir à la hausse et atteindre 15% entre 2005 et 2007. Avant de culminer, aujourd'hui, à 20%. 

5a0f88a11800003300f6cd12.png
Ecart (en%) de la durée des sentences prononcées à l'encontre des hommes noirs et celle des hommes blancs. Via: USSC

Un constat plus général

Les facteurs à l'origine de ces disparités sont divers et complexes. L'impact croissant du juge sur le verdict final est l'une des explications, analyse Marc Mauer, directeur de l'ONG Sentencing Project. Mais ces différences de traitement par le système judiciaire américain sont à replacer dans un contexte plus large de discriminations sociales envers les Noirs: ces derniers sont notamment 5 fois plus nombreux à être incarcérés que les citoyens blancs. Des chiffres qui trouvent un écho auprès des militants du mouvement Black Lives Matter, qui s'insurgent (entre autres) contre les bavures policières à répétition à l'égard des Afro-Américains.  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte