Tech & internet

Un État du Sud de l'Inde lance sa campagne de prévention contre les selfies mortels

Repéré par Camille Jourdan, mis à jour le 18.11.2017 à 17 h 29

Repéré sur BBC

En quelques semaines, quatre jeunes ont trouvé la mort dans l'État de Karnataka alors qu'ils se prenaient en photo. Les autorités ont décidé de réagir.

Selfie | 
Luisen Rodrigo via Flickr CC License by

Selfie | Luisen Rodrigo via Flickr CC License by

En septembre dernier, un groupe de jeunes décide de prendre un selfie dans l'étang près du temple de Gundanjaneya, à quelques kilomètres de Bangalore. Ils ne voient pas que l'un d'eux est en train de se noyer, tombé dans un trou d'eau... Quelques jours plus tard, à une heure de route environ, trois jeunes sont renversés par un train dans la petite ville de Bibadi; ils étaient en train de se prendre en photo. Les autorités de Karnataka, État du Sud de l'Inde où se sont déroulés coup sur coup ces événements tragiques, ont donc décidé de lancer une campagne pour prévenir des dangers des selfies, rapporte la BBC.

«Nous travaillons à la mise en place d'une signalisation sur les lieux touristiques dans onze districts», détaille le ministre du Tourisme, Priyank Kharge:

«Il y aura aussi des messages avertissant que les selfies peuvent tuer.»

Et pour étendre l'impact de cette campagne, le gouvernement prévoit bien sûr d'utiliser les réseaux sociaux, Facebook, Twitter et Instagram en tête. Le but? Informer les jeunes sur «les dangers des "killfies"», précise Priyank Kharge.

Des campagnes contre les «killfies» déjà ailleurs en Inde, en Russie et en Espagne

Le Karnataka n'est cependant pas le premier État à se soucier des dommages collatéraux des selfies. Un peu plus loin en Inde, à Bombay, certains quartiers sont déjà équipés de panneaux indiquant des «zones sans selfie»: seize lieux «à risques» qui se trouvent essentiellement «sur le front de mer de la ville portuaire», précise Radio France Internationale (RFI). Des zones «difficiles à délimiter», regrette néanmoins Priyank Kharge sur la BBC, car «la tragédie peut frapper n'importe où». Pour cette raison, des chercheurs ont mis en place une application pour smartphone, Saftie, qui permet de signaler un endroit jugé dangereux pour prendre un selfie...

En Espagne également, la guerre aux selfies avait été déclarée en 2014 lors de la traditionnelle course de taureaux, rappelle la National Public Radio. NPR mentionne enfin la campagne menée en Russie pour aider les utilisateurs de smartphones à ne pas risquer leur vie en prenant des selfies:

 

Il faut croire que certains addicts des selfies ont besoin de ces conseils: entre mars 2014 et septembre 2016, des chercheurs de l'Université Carnegie Mellon et de l'Institut d'information de Delhi ont identifié 127 «killfies». 76 ont eu lieu en Inde, qui obtient donc cet étrange record du pays le plus meurtrier en termes de selfies - un titre à relativiser au vu de la population indienne, remarque RFI.

À travers leur campagne, les autorités du Karnataka ont un message essentiel à faire passer, conclut Priyank Kharge:

«Nous voulons dire aux gens que c'est bien d'avoir un téléphone intelligent, mais il faut qu'ils l'utilisent intelligemment.»

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte