Économie

Lettre à un ami trader

Temps de lecture : 2 min

Un éditorialiste des Echos écrit, des traders répondent

Jean-Marc Vittori s'indigne des bonus perçus par les traders dans un lettre ouverte à Michael, un ami trader. Ces bonus sont, pour l'éditorialiste des Echos, un des moteurs de la crise: «Ils en forment un rouage essentiel. Ils vous [les traders] ont incités à prendre des risques de plus en plus grands, qui ont fini par provoquer ce fantastique effondrement.». Difficile de savoir ce que pense l'ami Michael et ce qu'il répondra à Jean-Marc. Mais d'autres traders se lâchent dans les commentaires: «tous les traders ne gagnent pas 500 000 ou 1 mio EUR par an tout comme tous les politiciens ne sont pas des voleurs, tous les immigrés ne sont pas des fainéants....»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

Le nouveau visage de la mondialisation

Le nouveau visage de la mondialisation

Avec la pandémie de Covid-19 et l'invasion de l'Ukraine, le commerce mondial est profondément perturbé. Faut-il y voir les premiers signes d'une démondialisation que certains appellent de leurs vœux? Ce serait aller un peu vite en besogne.

Au Royaume-Uni, de plus en plus de seniors ne veulent plus travailler

Au Royaume-Uni, de plus en plus de seniors ne veulent plus travailler

Quelque 300.000 travailleurs britanniques parmi les plus âgés sont désormais «économiquement inactifs», ce qui représente un défi majeur pour le gouvernement.

Pourquoi les grands patrons gagnent des millions

Pourquoi les grands patrons gagnent des millions

Les dirigeants du CAC 40 ont vu leur rémunération doubler en un an, atteignant une moyenne de 8,7 millions d'euros. Des sommes qui scandalisent.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio