Égalités / Monde

L'Église d'Angleterre appelle les écoles à laisser les enfants explorer leur identité sexuelle

Temps de lecture : 2 min

L'Église anglicane entend lutter contre le harcèlement scolaire lié à l'orientation sexuelle et au genre.

Petit garçon portant le drapeau LGBT+ lors d'une manifestation pour le mariage homosexuel à Paris, le 27 janvier 2013. | Thomas Samson / AFP.
Petit garçon portant le drapeau LGBT+ lors d'une manifestation pour le mariage homosexuel à Paris, le 27 janvier 2013. | Thomas Samson / AFP.

L'enfance doit être une période «d'exploration créative». C'est ce qu'a martelé l'Église anglicane («Modern Church of England», en anglais) à 4.700 écoles primaires privées religieuses au Royaume-Uni, ce lundi.

L'institution a appelé ces dernières à laisser leurs élèves «explorer les possibilités de leur identité» –y compris sexuelle– en demandant aux professeurs de ne pas les faire culpabiliser d'être ce qu'ils sont.

Prévenir les dégâts psychologiques liés aux discriminations

Les garçons doivent donc, explique l'Église à titre d'exemple, être autorisés à porter des tutus, des diadèmes ou encore des talons, s'ils en ressentent l'envie. Les petites filles, quant à elles, doivent pouvoir revêtir des capes de superhéros et des casques de pompiers ou transporter des machines à outils, «sans que cela donne lieu à des commentaires ou des moqueries».

Il y a trois ans déjà, rappelle The Independent, l'Église anglicane avait défini un certain nombre d'orientations afin de combattre le harcèlement scolaire à caractère homophobe. Il s'agit donc d'une actualisation de ces préceptes, qui incluent désormais la lutte contre la «transphobie et la biphobie» et contre les normes de genre. Une mesure qui entend prévenir les dégâts psychologiques qu'entraînent de telles discriminations durant l'enfance. Dans son communiqué, l'Église rappelle:

«Il faut éviter de cataloguer et de prétendre savoir quels sont les comportements des enfants qui sont anormaux ou problématiques simplement parce qu'ils ne se conforment pas aux stéréotypes de genre [...].»

Une preuve de l'étonnante capacité de l'Église anglicane à s'adapter aux évolutions de la société, en plaçant le bien-être des enfants au dessus de tout dogme religieux. Au Royaume-Uni, l'initiative fait grincer des dents.

Slate.fr

Newsletters

Yann Moix n’a pas inventé l’attirance des hommes pour les femmes plus jeunes qu’eux

Yann Moix n’a pas inventé l’attirance des hommes pour les femmes plus jeunes qu’eux

Quand Yann Moix affirme à Marie Claire qu'il «préfère le corps des femmes jeunes» et se dit «incapable d’aimer une femme de 50 ans», il montre que l’âge est une donnée sociale.

Les hommes ont découvert la Terre, les femmes exploreront l’espace

Les hommes ont découvert la Terre, les femmes exploreront l’espace

La principale responsable de la mission Psyche nous explique pourquoi les femmes ne sont désormais plus des «figures de l’ombre» à la Nasa.

Ce que Sade nous dit de la libération des femmes

Ce que Sade nous dit de la libération des femmes

«Le souvenir de Sade a été défiguré par des légendes imbéciles», déplorait Simone de Beauvoir. Cette défense du sulfureux marquis par une éminente figure du féminisme du XXe siècle a sonné comme un appel à une nouvelle lecture de Sade.

Newsletters