Culture

Peut-on coucher avec plus de 12.000 femmes en 35 ans?

Nathan Heller, mis à jour le 07.01.2010 à 18 h 39

Le biographe de Beatty prétend que oui.

La parution la semaine prochaine de Star: How Warren Beatty Seduced America de Peter Biskind, une biographie du «golden boy» du grand écran où tous les coups sont permis, promet déjà pour les premières semaines de 2010 ce que Tiger Woods a offert dans les dernières semaines de la précédente décennie.

Les extraits du livre publiés cette semaine dans le New York Post («Sexy Tell-All Jumps Into Beatty's Bed») offrent un résumé scabreux des exploits romantiques de Beatty, en prétendant parmi d'autres choses, qu'entre 1956 et 1991, Beatty a couché avec «plus ou moins 12 775 femmes, un chiffre qui ne prend pas en compte les petits coups pendant la journée ou les passades, les tripotages sans conséquence, les baisers volés, et ainsi de suite.»

Si l'expression «tripotages sans conséquence» signifie quelque chose pour vous, alors peut-être ce chiffre vous est-il compréhensible. Ici à Slate, en revanche, nous avons du mal à avaler l'estimation de Biskind. Douze mille sept cent soixante-quinze, pour donner une comparaison, c'est presque un tiers du nombre d'espèces végétales de la forêt tropicale d'Amazonie. C'est plus que le nombre de personnes employées par Yahoo. Biskind dit qu'il est arrivé à ce chiffre en présumant que Beatty a couché avec «en moyenne» une femme par jour pendant 35 ans, à partir de l'âge de 19 ans, quand il était encore un acteur inconnu. (En rencontrant Annette Bening en 1991, Beatty «est tombé dans la monogamie», comme le Guardian le dit, et il est supposé y être resté). Pour nous, une telle frénésie de conquête semble logistiquement, socialement et ontologiquement impossible. Voici 13 raisons pour lesquelles Warren a probablement séduit moins d'américaines que ne le pense son biographe:

1. Biskind suppose que Beatty a couché avec chaque partenaire une seule fois, comme un insecte, ou qu'il a eu au moins deux relations chaque jour de sa vie, ce qui va à l'encontre de tout ce que nous savons sur la possibilité d'aller d'un point A à un point B avec la circulation automobile à L.A.

2. Aujourd'hui, les méthodes fiables de contrôle des naissance ont un taux d'échec d'environ 1%. Si les rencontres de Beatty sont en phase avec cette probabilité, il aurait conçu plus de 100 enfants. Pour les complications insolubles que cela pose, voyez point 1.

3. Au cas où Beatty ne serait pas arrivé à faire une conquête au cours d'une journée, il aurait été obligé de redoubler d'efforts pour maintenir sa moyenne. Par exemple, il aurait dû séduire quatre femmes différentes en une seule journée pour compenser des intempéries ou un emploi du temps particulièrement chargé au studio. Une observation empruntée à mon expérience personnelle: j'ai vu deux amies à des coins opposés de la ville pour prendre un café samedi. Cela m'a pris toute la journée. Bonne chance pour trouver du temps pour le sexe.

4. Une autre observation basée sur une expérience personnelle: il n'est pas possible de séduire quatre femmes en un seul jour.

5. La fréquence de séduction proposée par Biskind ne laisse pas le temps d'aller occasionnellement au supermarché.

6. Ni de jouer au squash.

7. Comment se fait-il que Beatty, une star de cinéma, a rencontré tellement d'inconnues? a.) Faisait-il du porte-à-porte? b.) Traînait-il dans les centres commerciaux?

8. S'il traînait dans les centres commerciaux, devrait-on avoir pitié pour lui ? Prenez en compte le fait que Beatty n'avait pas d'iPhone.

9. Pour arriver à l'estimation de Biskind, Beatty aurait séduit plus de femmes par semaine que James Bond, ce qui est inenvisageable.

10. Et les escarres.

11. Et l'herpès.

12. Le paradigme de Biskind ne prend pas en compte le fait que Beatty a commencé à ressembler de plus en plus à Rick Moranis au fil des années.

13. Warren Beatty fut-il vraiment tellement irrésistible, même au tout début? François Truffaut, en refusant de réaliser Bonnie et Clyde, un scénario qu'il admirait pourtant, a dit, dans une citation restée célèbre: «Plutôt ne pas faire un film du tout que de le faire avec des individus pareils.» Truffaut n'était sûrement pas un cas isolé.

Etant donné ces considérations et bien d'autres, il semble peu probable que Beatty soit arrivé à coucher avec presque 13 000 femmes avant l'âge de 54 ans. Mais, qui sait ? Quand le sujet a été abordé dans le bureau de Slate, la plupart des hommes présents ont trouvé le chiffre de Biskind grotesque. Plusieurs femmes, par contre, ont soutenu sa plausibilité. Interprétez ça, cher lecteur, comme vous voulez.

Etiez-vous séduit par Warren Beatty? Pensez-vous avoir un meilleur moyen d'estimer le nombre de ses conquêtes? Dîtes-le nous dans «The Fray.»

Par Nathan Heller

Traduit par Holly Pouquet

Image de une: Warren Beatty avec Faye Dunaway dans Bonnie and Clyde, DR.

Nathan Heller
Nathan Heller (5 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte