Monde

Alors que son pays crie famine, Maduro mange une empanada en direct à la télé

Temps de lecture : 2 min

La vidéo est vite devenue virale sur les réseaux sociaux.

Un petit en-cas au milieu d'une interview télévisée? Allez, hop, on sort une empanada d'un tiroir du bureau, ni vu, ni connu. On pourrait croire à une - mauvaise - blague, mais c'est bien ce que s'est permis le président du Venezuela, Nicolas Maduro, jeudi dernier, alors qu'il était interviewé par une chaîne nationale, rapporte le New York Mag.

Certes, ces beignets garnis de viande, fromage ou légumes, spécialité culinaire d'Amérique latine, sont particulirement bons; mais une grande partie des Vénézuéliens doit en avoir oublié le goût: le pays souffre actuellement d'une grave crise humanitaire, et nombreux sont les habitants qui ont faim. Dans une tribune publiée le 16 octobre dernier dans Le Figaro, un collectif de scientifiques franco-vénézuéliens s'inquiétait de la situation:

«D'après une étude universitaire produite fin 2016, environ deux tiers de la population aurait perdu du poids de façon significative, allant jusqu'à plus de 8 kg parmi les plus défavorisés. La situation en 2017 se détériore à un rythme accéléré et prend des formes dantesques.»

«Une vingtaine de salaires minimums» seraient aujourd'hui nécessaires pour nourrir une famille, rapporte encore la tribune. En réponse à cette crise, le Président a récemment donné une solution à ses citoyens: ils n'ont qu'à élever des lapins et les manger! Petit problème toutefois, que relève France TV Info: les Vénézuéliens n'ont pas l'habitude de manger ces petites bêtes, qu'ils considèrent davantage comme des animaux domestiques.

C'est donc dans ce contexte que, s'assurant tout de même d'avoir coupé son micro et se croyant certainement à l'abri des caméras, Nicolas Maduro s'est enfilé une empanada. La vidéo est vite devenue virale sur les réseaux sociaux: «On se moquait déjà du Président du Venezuela, qui prend du poids en pleine famine; voilà qu'il sort une empanada de son bureau en direct à la télé», a commenté la journaliste Hannah Dreier sur Twitter.

Slate.fr

Newsletters

18 mois après sa libération, Mossoul n’a pas changé

18 mois après sa libération, Mossoul n’a pas changé

«Quand ils ont publié le projet du budget irakien pour 2019, 1% était pour Mossoul», confie un habitant.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Attaque terroriste à Strasbourg, violences au Congo à la veille des élections et combat de Theresa May face à l'Union Européenne... La semaine du 8 décembre en images.

Un avion de Southwest Airlines fait demi-tour en raison d’un coeur humain présent dans l’appareil

Un avion de Southwest Airlines fait demi-tour en raison d’un coeur humain présent dans l’appareil

Le porteur avait oublié sa précieuse cargaison.

Newsletters