Boire & manger

Les bars à bières roulants interdits à Amsterdam

Temps de lecture : 2 min

Les fameux «bierfiets» ne roulent plus depuis le 1er novembre.

Un «beerbike» à Amsterdam.  | Jonathan Harford via Flickr CC License by
Un «beerbike» à Amsterdam. | Jonathan Harford via Flickr CC License by

Ceux qui passent le week-end à Amsterdam risquent d'être déçus: depuis le 1er novembre, il n'est plus possible de louer un bierfiet, ces bars à bières roulants grâce auxquels on pouvait pédaler à travers la ville tout en buvant un verre.

C'est assez logiquement au pays du vélo et des excès en tout genre que ce concept de bars mobiles à pédales avait été inventé en 1997, rappelle le Condé Nast Traveller. Vingt ans après, les habitants d'Amsterdam en ont assez de ces hordes de touristes éméchés qui parcourent la ville en pédalant, une pinte - ou bien plus - à la main.

L'an dernier, une pétition de locaux avait réuni plus de 6 000 signatures pour demander le bierfietsverbod, c'est-à-dire l'interdiction des bierfiets, un «phénomène terrible» selon les signataires. Ce 31 octobre, la Cour du district d'Amsterdam a finalement accédé à leur demande devant ce «problème d'ordre public», rapporte la BBC.

Cette mesure s'ajoute aux efforts des autorités d'Amsterdam pour tenter de limiter le tourisme de masse qui déferle depuis plusieurs années dans la capitale néerlandaise. Plus question par exemple de construire des hôtels ou des boutiques touristiques au centre de la ville. Les taxes sur les chambres d'hôtel ont également augmenté, et les locations via Airbnb sont davantage contrôlées, énumère le Condé Nast Traveller.

En effet, les milliers de touristes qui défilent chaque année à Amsterdam ne sont pas sans déplaire aux locaux: «Notre ville est devenue un gigantesque parc d'attractions», regrette un habitant interrogé par NOS News.

Slate.fr

Newsletters

Les rillettes de morue vénitiennes, un délice d'initiés

Les rillettes de morue vénitiennes, un délice d'initiés

Les rillettes de morue et d'artichaut (on pense aux vegans) sont indispensables pour un apéro sérénissime.

Moins de viande à table, le déclin d’une passion bien française

Moins de viande à table, le déclin d’une passion bien française

Malgré son ancrage profond dans la culture française, la consommation de viande est sensiblement affectée par les enjeux environnementaux et sanitaires de notre époque.

L'ossobuco et le paradoxe des traditions

L'ossobuco et le paradoxe des traditions

Avant que l'on ne commence et une fois pour toutes: ça s’écrit «ossobuco», pas «osobuco», pas «osso bucco» et pas «ozzobuquo» non plus.

Newsletters