Monde

Des complotistes harcèlent les survivants de la fusillade de Las Vegas

Temps de lecture : 2 min

Plusieurs blessés lors du massacre sont accusés d'être des acteurs payés par le gouvernement pour recréer des fausses fusillades.

Un mémorial en hommage aux victimes de la fusillade, le 3 octobre 2017 à Las Vegas. © Robyn Beck / AFP.
Un mémorial en hommage aux victimes de la fusillade, le 3 octobre 2017 à Las Vegas. © Robyn Beck / AFP.

Après avoir été blessé à la tête pendant la fusillade de Las Vegas le 1er octobre dernier, Braden Matejka et ses proches ont mis en place un site de crowdfunding pour financer ses factures d'hôpital. Ils en ont partagé l'adresse sur Facebook et rapidement, des messages d'insultes et des menaces de mort sont apparues.

Des centaines d'inconnus l'ont accusé d'être un acteur payé par le gouvernement. L'idée de ces complotistes, c'est que pour promouvoir le contrôle des armes à feu, le gouvernement américain organise de fausses fusillades.

Cinq ans après le meurtre de vingt enfants et six adultes dans une école à Sandy Hook, certaines familles des victimes continuent d'être harcelées pour des raisons similaires.

Acharnement sur Facebook et YouTube

Dans le cas de Braden Matejka, le déferlement de haine était si virulent («tu es un connard de menteur et j'espère que quelqu'un va vraiment de tirer dans la tête») qu'il a dû effacer tous ses comptes de réseaux sociaux. Sur Facebook, une infirmière avait écrit vingt-six messages consécutifs pour expliquer que les blessures de Matejka étaient fausses.

Selon le Guardian, un des premiers résultats YouTube pour Braden Matejka était jusqu'à peu une vidéo expliquant qu'il était un acteur. Le site avait déjà été critiqué pour avoir permis la diffusion de contenus complotistes sur Las Vegas, et leur algorithme de recherche avait été modifié.

Mike Cronk, un autre survivant de la fusillade, rencontre le même problème. Il y a eu tellement de vidéos complotistes sur Youtube à son sujet que lorsqu'on tape son nom dans le site, la première suggestion est «Mike Cronk acteur de crise». Certaines de ces vidéos expliquent que ses bandages sont faux ou encore que Mike Cronk est en fait une autre personne, nommée Dan Bilzerian.

InfoWars et ses théories

Ces théories du complot sont attisées par des émissions comme InfoWars, dont le présentateur, Alex Jones, maintient que la fusillade de Sandy Hook était fausse (fin 2015, Donald Trump avait félicité Jones pour «sa super réputation»). Sur Las Vegas, une des théories de Jones est que le tueur était un militant d'extrême-gauche, qui visait des électeurs de Trump pour déclencher une révolution.

«Tout ce que je sais», avait-il dit, «c'est qu'ils essayent de dire que c'est la faute des propriétaires d'armes, alors que ce sont des patriotes qui étaient visés».

Slate.fr

Newsletters

L'internet haut-débit est plus rapide à Madagascar qu'en France

L'internet haut-débit est plus rapide à Madagascar qu'en France

Ce pays, l'un des plus pauvres du monde, dispose du réseau internet le plus rapide d’Afrique, avec une vitesse supérieure à de nombreux pays riches.

À l’Europe de défendre le multilatéralisme

À l’Europe de défendre le multilatéralisme

Un sursaut sur le vieux continent serait le bienvenu pour contrer l'hégémonie mondiale que se partagent la Chine et les États-Unis.

La finale de Macron

La finale de Macron

Heureux qui, comme Macron, a vu les Bleus gagner. Dans les tribunes puis sur le terrain, le président de la République française a été on ne peut plus expressif lors de la finale de la Coupe du monde de football au stade Loujniki de...

Newsletters